Emilie Fiorelli enceinte : Sa grossesse difficile se transforme en calvaire

Emilie Fiorelli enceinte : Sa grossesse difficile se transforme en calvaire
Enceinte de son deuxième enfant, Emilie Fiorelli vit plutôt mal cette seconde grossesse. L'ex-compagne de M'Baye Niang s'est confiée sur son quotidien qui est devenu un vrai calvaire !

Ce n’est pas la grande forme pour Emilie Fiorelli. Actuellement enceinte de son deuxième enfant, la maman de Louna vit des moments très difficiles. Si elle a officialisé sa rupture avec le footballeur M’Baye Niang, l’ex-star de la télé-réalité doit maintenant faire face à son dernier mois de grossesse qui est plus qu’éprouvant. Sur les réseaux sociaux, elle a décidé d’en parler sans tabou.

Des nuits atroces !

Dans quelques semaines, Emilie Fiorelli accueillera donc son adorable fils, qu’elle devrait appeler Georges. En attendant cet heureux événement, la gagnante de Secret Story 9 lutte seule chaque jour avec sa grossesse. Elle n’a pas hésité à en parler via son compte Snapchat :

Heureusement que les filtres existent, même si j’ai pris le soleil, ça y est j’ai une tête de déterrée ! Ça y est je ne dors plus, c’est officiel ! Je ne sais plus comment me positionner, je suis pleine de contractions, il fait trop chaud ! Je pense qu’il fait chaud pour tout le monde, mais quand on est à son dernier mois de grossesse, ce n’est pas évident. Je me plains encore et encore.

« On va voir si je peux être déclenchée avant »

Emilie Fiorelli donne ensuite plus de détails sur son futur accouchement et sur le poids de son fils :

Donc je suis dans mon dernier mois, je suis prévue pour fin août. Sauf que là, je sors de chez mon gynécologue. C’était pour estimer le poids du bébé. Depuis le départ on me dit qu’il est toujours au-dessus de la moyenne, qu’il fait partie des gros bébés. J’ai un bébé qui est estimé à 4kg2, 4kg3, à terme ! Ce qui est plutôt pas mal. On va voir si je peux être déclenchée avant. Chaque semaine, j’ai des monitorings, j’ai des rendez-vous. On attend de voir comment est-ce qu’on va procéder, s’il y a moyen de déclencher un peu avant.

Souhaitons donc beaucoup de courage à la belle blonde !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :