Décès du prince Philip : Le duc d’Édimbourg ne voulait plus « s’accrocher à la vie »

Décès du prince Philip : Le duc d’Édimbourg ne voulait plus « s’accrocher à la vie »
De nouvelles révélations viennent d'être faites au sujet du prince Philip concernant les derniers jours avant son décès... On vous raconte tout par ici.

La nouvelle a endeuillé un pays entier : le 9 avril dernier on apprenait la disparition du prince Philip. L’époux de la reine Elizabeth II est décédé à l’âge de 99 ans. Et si au départ, les raisons de sa disparition étaient restées mystérieuses, on a finalement appris quelle était la cause du décès. Le Daily Telegraph a ainsi révélé que le grand-père du prince Harry et du prince William était tout simplement décédé de vieillesse.

Cela faisait déjà quelque temps que le prince Philip souffrait de problèmes de santé. Quelques jours avant sa mort, le duc d’Édimbourg avait même été hospitalisé. Victime d’une infection, ce dernier avait dû être opéré. Après son hospitalisation, le prince Philip était apparu très amaigri et faible.

Révélations autour des derniers jours du prince Philip

Et visiblement, on est loin de tout savoir au sujet des derniers jours du duc d’Édimbourg… Une biographie baptisée The Final Portrait et rédigée par Gyles Brandreth, ancien associé du prince Philip, vient de sortir. Et d’après le journal lExpress, on apprend à travers cet ouvrage que le mari de la reine ne voulait plus « s’accrocher à la vie ». Le prince Philip ne voulait tout bonnement pas vivre jusqu’à l’âge de 100 ans. Si Gyles Brandreth ose évoquer dans cette biographie la manière dont le prince Philip envisageait sa fin de vie, c’est parce qu’il a longuement eu l’occasion d’en discuter avec lui.

« Je ne peux rien imaginer de pire. Je suis déjà en train de tomber en morceaux », aurait ainsi confié le prince à son ami en évoquant la possibilité de vivre jusqu’à 100 ans.  L’écrivain affirme donc que le mari d’Elizabeth II était « tout à fait prêt à mourir » ajoutant que « c’est ce qui arrive, tôt ou tard ». Et le jour où Gyles Brandreth a demandé à son ami s’il estimait avoir eu une bonne vie, celui-ci lui a rétorqué :

Je ne sais pas. Je me suis occupé. J’ai essayé de me rendre utile.

Des obsèques très émouvantes

Ce qui est sûr en tout cas, c’est que les obsèques du prince Philip ont été un véritable évènement national. Toute la famille royale a rendu un vibrant hommage au duc d’Édimbourg. L’image de la reine Elizabeth, toute de noir vêtue et très émue par ces obsèques est, sans aucun doute, le moment qui aura marqué le public !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :