Caroline de Monaco : Son ex Ernst August de Hanovre admis en hôpital psychiatrique

Caroline de Monaco : Son ex Ernst August de Hanovre admis en hôpital psychiatrique
Ernst August de Hanovre a eu la joie de devenir grand-père à nouveau le 7 juillet dernier. Cependant, l'heureux événement a quelque peu été entaché à cause de l'internement du prince dans un hôpital psychiatrique.

Ernst August de Hanovre est de nouveau grand-père. Alessandra de Osma, l’épouse de son fils, le prince Christian de Hanovre, a donné naissance à Madrid aux jumeaux Nicolas et Sofia, le 7 juillet 2020. Selon le média Cosas Perú, l’accouchement s’est bien passé et les enfants sont en parfaite santé.

Malheureusement, l’heureux événement à été gâché par un incident survenu le 15 juillet dernier. Au cours d’un vif échange avec la police, l’ex de Caroline de Monaco a été envoyé passer quelques heures dans l’unité psychiatrique d’une clinique autrichienne.

Une altercation musclée

D’après les autorités, Ernst August de Hanovre a appelé la police à son domicile de Grünau im Almtal « dans une situation d’urgence et avait besoin d’une aide immédiate ». Seulement une fois sur place, les choses auraient dégénéré. Le prince accuse les policiers de violences, comme il l’a raconté au Kronen Zeitung :

Un policier m’a frappé. Je pense qu’ils étaient ivres, du moins ils en ont donné l’impression. J’ai probablement reculé. J’étais halluciné. Un tel voyou effronté.

Jugé menaçant par les officiers, il a été emmené à l’hôpital et interné durant quelques heures :

Ils m’ont enchaîné à une ambulance. Ils ne m’ont pas laissé sortir pendant cinq heures. Je suis resté debout toute la nuit. Je leur ai dit de ne pas me faire ça, je suis une personne normale. J’ai crié jusqu’à ce que je sois autorisé à sortir.

Les agents de police qui sont intervenus assurent quant à eux que le prince « les a agressés physiquement et que l’automutilation ne pouvant être écartée, il a été emmené à la clinique Vöcklabruck après un examen médical ».

Selon les informations du Kronen Zeitung, Ernst August de Hanovre envisage de porter plainte contre les forces de l’ordre :

Tout à coup, devrais-je être le coupable ? Je suis innocent.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,