Zahia Dehar « fière d’être une fille facile » : son premier grand rôle au cinéma

Zahia Dehar « fière d’être une fille facile » : son premier grand rôle au cinéma
Dans le cadre de la promotion du film "Une fille facile" dans lequel elle interprète le rôle de Sofia, Zahia Dehar s'est livrée à coeur ouvert.

Escort girl, styliste, mannequin et maintenant … actrice ! Zahia Dehar multiplie les casquettes. Mais aujourd’hui la jeune femme n’a qu’un objectif : multiplier les interviews pour la promotion du film Une fille facile, le nouveau film de Rebecca Zlotowski qui sortira ce mercredi 28 août dans les salles. Long-métrage qui raconte l’histoire Sofia (Zahia Dehar), qui vient passer les vacances d’été chez sa petite cousine Naïma (Mina Farid). Ensemble, elles vont vivre un été inoubliable et se rapprocher d’hommes riches.

Zahia Dehar féministe ?

C’est donc l’occasion de la sortie en salle de ce film que l’ancienne escort-girl s’est confiée à nos confrères de LCI. Le côté sulfureux du personnage de Sofia la fascine.

Je ne dis pas que cette histoire ne pourrait pas être incarnée par une autre actrice. Mais sans sa manière de parler, sans son mystère, sa beauté, je n’aurais pas pu faire ce film. Disons que sans elle, il aurait été différent.

Explique-t-elle.

Mais pas question d’incarner une version fantasmée de la figure médiatique, connue de tous. Zahia Dehar précise que Sofia reste « un personnage de fiction. On a aussi nos différences ».

Et lorsqu’on lui demande si elle se sent féministe, Zahia Dehar répond sans détour :

Je vais plutôt vous répondre que je lutte contre une discrimination. Contre l’idée qu’on bannisse une catégorie de femmes de cette société. J’essaie de lutter contre ça à ma manière, avec peut-être un peu de provocation en disant par exemple que je suis fière d’être une fille facile.

La starlette apporte également sa propre définition d’une fille facile :

Ce sont des femmes qui sont complètement libres, qui s’épanouissent dans leur sexualité à l’égal de l’homme. Et surtout qui l’affichent, qui n’ont pas honte. Et qui n’ont pas peur des jugements et de cette morale complètement ridicule que la société nous impose.

Voilà un discours qui a le mérite d’être clair.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :