Vincent Cassel s’en prend à l’émission Quotidien : « On est où là ? »

Vincent Cassel s’en prend à l’émission Quotidien : « On est où là ? »
Face aux polémiques qui touchent certains longs-métrages, Vincent Cassel s'est dit inquiet pour l'avenir de la fiction française sur le plateau de "C à Vous". Particulièrement remonté, le comédien a déploré la manière dont "Quotidien" a récemment présenté la comédie "Énorme".

Vincent Cassel inquiet pour la fiction française

Dans la soirée du 7 septembre, Vincent Cassel et Florence Foresti étaient de passage dans C à Vous. Les deux acteurs assurent actuellement la promotion de la comédie dramatique Le Bonheur des unsau cinéma le 9 septembre prochain. Un long-métrage où il est question de jalousie au sein de deux couples d’amis, composés également de Bérénice Béjo et François Damiens.

Face à Anne-Elisabeth Lemoine, Vincent Cassel a fait part de ses inquiétudes concernant l’avenir de la fiction française. Pour étayer son propos, le comédien de 53 ans est revenu sur le traitement du film Énorme par l’émission Quotidien. Le 1er septembre dernier, la journaliste Maïa Mazurette avait notamment évoqué l’aspect juridique des actes commis par le personnage de Jonathan Cohen à l’encontre de sa compagne interprétée par Marina Foïs. Dans la comédie de Sophie Letourneur, le premier remplace les pilules contraceptives de la seconde par des sucrettes et prémédite une grossesse forcée. L’intervention de la chroniqueuse avait quelque peu décontenancé les deux acteurs et provoqué un moment de gêne sur le plateau.

 

Vincent Cassel

« On est dans un truc de radicalisme »

Vincent Cassel n’a pas masqué sa colère vis-à-vis de l’intervention de Maïa Mazurette. Le comédien a d’abord déclaré à propos des polémiques autour des oeuvres de fiction :

Moi je sens une pression, iI faut faire attention à ce qu’on dit car tout est sorti de son contexte, utilisé, mis en avant, buzzé, on est dans un drôle de moment quand même.

Un point de vue partagé par Florence Foresti. L’acteur de Hors normes a ensuite fait référence à Quotidien sans citer le programme animé par Yann Barthès :

On est dans un truc de radicalisme, de penser unique un peu, j’espère que ça va se calmer. (…) J’ai vu l’autre jour une émission dont je ne citerai pas le nom où on faisait un procès d’intention quant au sujet du film.

Florence Foresti a appuyé les propos de son partenaire en ajoutant :

C’est très grave, de remettre en question la fiction ! Très grave !

À noter que vendredi 4 septembre, Maïa Mazurette assurait regretter que ses propos aient engendré une polémique. Sur le plateau de Quotidien, la journaliste avait déclaré :

Énorme ne défend pas plus l’entrave à l’IVG que James Bond ne fait la promotion du permis de tuer. C’est dommage que cette séquence ait été présentée comme un bad buzz alors que j’ai vraiment aimé le film.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,
Emission(s) liés à cet article : ,
Hashtag(s) liés à cet article :