Véronique Genest évoque ses finances : « J’ai besoin de 10 000 euros par mois »

Véronique Genest évoque ses finances : « J’ai besoin de 10 000 euros par mois »
Sujet tabou autrefois, les comédiens n'hésitent plus à évoquer leurs finances. Ainsi, Véronique Genest s'est confiée, dans les colonnes du magazine Ici Paris, sur ses dépenses mensuelles.

Pendant plus de 20 ans, Véronique Genest a incarné Julie Lescaut. Un rôle qui lui a permis d’être sous le feu des projecteurs… mais également de décrocher un sacré pactole. En effet, face à Jordan de Luxe, elle confiait en 2019 :

C’est le jackpot de ma vie. C’était de l’ordre de beaucoup. Ça tournait au moins aux alentours des 200.000 euros par épisode. Vous savez, les chiffres fluctuent avec le succès. Il y a eu un moment on montait, on montait, on montait… Vous imaginez, on était à onze millions de téléspectateurs !

Un salaire qu’elle a touché progressivement. En effet, elle précisait à l’époque ne pas avoir empoché ce cachet dès les premiers épisodes de la série, mais au fur et à mesure. De quoi lui permettre de mettre de l’argent de côté.

« Les retraites des comédiens sont minimes »

Dans un entretien au magazine Ici Paris, dont le dernier numéro est en vente depuis ce mercredi 3 août 2022, la comédienne n’hésite pas à évoquer ses finances. Véronique Genest estime que c’est « difficile pour les comédiens ».

Et d’expliquer :

Les retraites des comédiens ne sont pas à la hauteur du temps qu’ils passent à travailler. Elles sont minimes. Le chômage est plafonné, pas énorme.

Véronique Genest @DR

« Il faut que je gagne ma vie, que je travaille »

Mais l’actrice refuse de se plaindre. « J’ai des bien et des économies », poursuit-elle, même si elle précise que ces économies ne seront pas « éternelles ». Et pour cause, Véronique Genest confie avoir beaucoup de dépenses. « J’ai eu ma maman à charge – la maison de retraite coûtait entre 5000 et 6000 euros par mois – ainsi que l’ex-femme de mon mari. Il faut que je gagne ma vie, que je travaille. J’ai besoin de 10 000 euros par mois. Pour tenir, pour aider ceux qui sont autour de moi », explique-t-elle.

Ainsi, elle s’est aujourd’hui tourné vers le théâtre. « Création, festival, école, transmettre : c’est ce qui m’apporte le plus de satisfaction », avoue-t-elle. Pas question donc pour cette hyperactive de prendre tout de suite sa retraite !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :