Valérie Damidot se confie sur la seule opération de chirurgie esthétique qu’elle a subie

Valérie Damidot se confie sur la seule opération de chirurgie esthétique qu’elle a subie
Adepte du naturel, Valérie Damidot a pourtant eu recours à la chirurgie esthétique il y a quelques années. Une expérience qu'elle assume parfaitement mais qu'elle ne souhaite pas réitérer.

Ex-reine de la déco sur M6, Valérie Damidot est actuellement sur le devant de la scène dans un one-woman show à succès. Plus épanouie que jamais, la quinquagénaire vient d’accorder une interview au site Gala.fr dans laquelle elle avoue avoir déjà eu recours à la chirurgie esthétique. Après la naissance de son fils, l’ancienne animatrice a souhaité enlever la graisse de son ventre afin de retrouver une silhouette plus harmonieuse. Mais sa peur de souffrir l’a empêchée de s’offrir d’autres opérations.

Une liposuccion il y a des années

Peu de temps après avoir donné la vie à son fils, Valérie Damidot supportait difficilement de voir » [son] ventre qui tombait un peu ». Afin de « retendre [sa] peau, la jeune maman a alors eu l’idée de subir une « espèce de liposuccion ». Ravie du résultat, l’animatrice n’a pas souhaité avoir recours à d’autres interventions par crainte d’avoir mal. Traumatisée par l’expérience de certaines de ses amies qui ont ressenti de vives douleurs lors d’augmentations mammaires, celle qui est devenue humoriste a décidé d’opter pour des méthodes plus douces. Alors qu’elle assume ses rides et sa « peau fripée », elle refuse de se faire injecter du botox. L’idée d’avoir un « front figé » déplaît fortement à celle qui se bat contre ses kilos en trop.

Valérie Damidot se confie sur la seule opération de chirurgie esthétique qu'elle a subie
Valérie Damidot @Instagram

Régime et médecine esthétique

Ambassadrice du programme WW (Weight Watchers), Valérie Damidot est régulièrement victime de grossophobie. Mais grâce à ce régime, l’ancienne animatrice de D&CO est beaucoup mieux dans sa peau. Soucieuse de son apparence, et toujours ravie de prendre soin d’elle, la quinquagénaire use et abuse de « choses douces ». Accro aux « massages », aux « huiles » et aux « crèmes », Valou la gitane aime aussi les « vraies médecines esthétiques pour la peau ». Un programme de soin non-invasif qui lui permet d’être belle sans trop souffrir.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :