Taylor Swift demande le déboulonnage des statues de figures racistes

Taylor Swift demande le déboulonnage des statues de figures racistes
La chanteuse Taylor Swift continue de défendre le mouvement « Black Lives Matter » en appelant au déboulonnage des statues de personnalités racistes.

Taylor Swift fait partie des personnalités qui n’ont pas peur de dire ce qu’elles pensent. Ainsi, celle qui défend corps et âme le mouvement Black Lives Matter, continue de s’opposer au racisme avec ferveur.

La jeune femme s’est emparée de son compte Twitter le 12 juin dernier, demandant alors le déboulonnage des statues de figures historiques racistes dans le Tennessee.

En tant que femme du Tennessee, cela me rend malade de voir ces monuments érigés dans notre État en hommage à des figures historiques racistes. Edward Carmack et Nathan Bedford Forrest étaient des figures détestables de l’histoire de notre État, et doivent être traitées en tant que telles.

Taylor Swift a par la suite précisé que la statue d’Edward Carmack, éditorialiste qui appelait au lynchage des noirs, a été déboulonnée. Cependant, celle-ci devrait être remplacée.

Remplacer sa statue est un gâchis des fonds de notre état et une occasion ratée de faire une bonne action.

Un passé impossible à changer mais un présent à remodeler

Taylor Swift a poursuivi en revenant sur le passé sombre de Nathan Bedford Forrest qu’elle qualifie de « monstre », « le premier Grand Sorcier du Ku Klux Klan qui pendant la Guerre de Sécession a massacré des douzaines de soldats noirs du Nord à Memphis. »

L’artiste a alors fait une demande qui, elle l’espère, sera entendue :

Je demande à la Commission du Capitol et à la Commission historique du Tennessee de réfléchir à quel point cela serait offensant de continuer à se battre pour ces monuments. En continuant de vous battre pour rendre hommage à des racistes, vous montrez aux Noirs du Tennessee et à tous leurs alliés où vous vous situez, et que vous perpétuez cette haine. Vous ne pouvez pas changer l’Histoire, mais vous pouvez changer cela.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :