Stromae inspiré par Faustine Bollaert ? Cette chanson écrite après avoir vu son émission

Stromae inspiré par Faustine Bollaert ? Cette chanson écrite après avoir vu son émission
View Gallery
1 Photos
c-est-canteloup-alessandra-sublet-repond-a-la-polemique-sur-stromae
Stromae inspiré par Faustine Bollaert ? Cette chanson écrite après avoir vu son émission
c-est-canteloup-alessandra-sublet-repond-a-la-polemique-sur-stromae

Stromae - capture d'image 20h @TF1

Le chanteur Stromae a écrit une chanson après avoir regardé l’émission « Ça commence aujourd’hui » présentée par Faustine Bollaert. On vous dit tout.

Stromae a fait un retour fracassant sur le devant de la scène. Son album Multitude, porté par le single L’Enfer, sortira le 4 mars 2022. Dans celui-ci, nous pouvons retrouver le titre Fils de Joie. Ce morceau a une histoire intéressante. En effet, c’est après avoir vu une émission sur France 2 que Stromae a eu l’inspiration et a alors écrit cette chanson.

C'est Canteloup : Alessandra Sublet répond à la polémique sur Stromae
Stromae – capture d’image 20h @TF1

Stromae touché par une histoire racontée sur France 2

Le chanteur belge de 36 ans a raconté l’histoire qui se cache derrière son titre Fils de joie. C’est au Parisien qu’il a dévoilé que sa chanson a directement été inspirée par un numéro de l’émission Ça Commence Aujourd’hui.

Ma femme la regarde beaucoup, moi aussi je l’aime bien. Faustine Bollaert a reçu une fois des travailleuses du sexe et leurs enfants. Cela m’a touché. J’ai eu envie de raconter une histoire comme ça sur une musique alliant le baroque et les rythmiques des favelas.

Faustine Bollaert n’a pas manqué de partager les propos de Stromae en écrivant alors sur Twitter :

J’avais découvert sa chanson à l’Accor Arena la semaine dernière. Elle avait fait écho à une de mes émissions. Finalement c’était l’inverse. Fierté…

Un chanteur qui ose

Stromae n’hésite pas à s’aventurer dans des sujets qui pourraient en effrayer plus d’un. Ainsi, avec son single L’Enfer, il revient sur sa dépression et ses pensées sombres.

Si L’Enfer avait été trop personnelle, je ne l’aurais pas sortie. Je l’ai composée à la maison et ma femme était derrière la porte. Cela l’a émue. Elle était contente de me voir recomposer et d’entendre un morceau qui lui parlait. Et c’est ce qui m’intéresse, parler aux autres. Pas juste me plaindre et faire une thérapie personnelle. Cela fait du bien d’en parler. Je dis dans la chanson que des envies suicidaires m’ont traversé l’esprit, mais le vrai sujet, ce sont les pensées qui tournent en boucle et font vivre un enfer. Comme dans toutes mes chansons, il y a entre 20 et 30 % de moi. Mais si L’Enfer permet de libérer la parole, tant mieux.

a-t-il déclaré au Parisien.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,