Sextape de Mathieu Valbuena : Karim Benzema de nouveau inquiété par la justice

Sextape de Mathieu Valbuena : Karim Benzema de nouveau inquiété par la justice
Un procès pour « complicité et tentative de chantage » a été requis par le parquet de Versailles contre Karim Benzema.

Il y a cinq ans de ça, l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena a fait énormément de bruit. En 2015, le footballeur avait bien voulu sortir du silence pour le journal Le Monde. Après avoir fait confiance à un proche afin de transvaser des données informatiques de son ordinateur à son téléphone portable, il a vu une de ses vidéos intimes dérobée et tomber entre de mauvaises mains.

Suite à cela, Karim Benzema serait alors venu le conseiller, lui affirmant qu’il connaissait quelqu’un capable de régler ce problème.

Je n’ai jamais vu quelqu’un détruire une vidéo gratuitement, juste parce qu’il m’adore. Il faut éviter de prendre les gens pour des idiots. Je suis plus que déçu. Je me dis que c’est un manque de respect.

Avait alors déclaré Mathieu Valbuena à nos confrères, lui qui avait alors préféré déposer plainte.

Cinq ans après, l’affaire continue de poursuivre Karim Benzema.

Une affaire qui n’en finit plus

Ce 2 juillet 2020, le parquet de Versailles a annoncé à l’AFP avoir requis un procès pour « complicité de tentative de chantage » contre Karim Benzema. Cinq autres personnes sont également soupçonnées d’avoir incité Mathieu Valbuena à payer ceux qui le faisaient chanter.

Cette annonce est loin d’avoir plu à l’un des avocats de Karim Benzema qui s’est exprimé sur la toile.

De son côté, Karim Benzema a toujours clamé son innocence dans cette affaire. Il a affirmé que la conversation qu’il a pu avoir avec Mathieu Valbuena était simplement amicale. Il souhaitait ainsi le mettre en garde. Cela n’a pas du tout été perçu de la sorte par le principal intéressé.

La justice devra donc trancher.

Pour rappel, en décembre 2019, la Cour de cassation a rejeté le pourvoi du clan de Karim Benzema. En effet, les avocats de Karim Benzema avaient accusé les enquêteurs d’avoir utilisé des stratagèmes abusifs.

Affaire à suivre…

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,