Nathalie Péchalat : Ce jour où sa mère l’a sauvée des griffes de virulentes compétitrices

Nathalie Péchalat : Ce jour où sa mère l’a sauvée des griffes de virulentes compétitrices
De ses débuts à l'âge de sept ans jusqu'à 2014, Nathalie Péchalat a été une patineuse connue dans le monde entier. Elle se souvient aujourd'hui avec émotion du comportement déplacé de certaines de ses adversaires...

Patineuse artistique à la retraite, Nathalie Péchalat a connu une carrière jalonnée de succès. Malheureusement, en coulisses, les altercations entre les compétitrices sont encore trop fréquentes. La championne raconte, à nos collègues de Télé Loisirs, un violent conflit qui aurait pu dégénérer en catastrophe diplomatique.

« C’est une lutte de pouvoir« 

Chez les Péchalat, on fait du patin à glace entre sœurs. En effet, la vocation de Nathalie Péchalat a été découverte très tôt car elle aimait pratiquer cette activité sportive en famille. Ses proches ont eu raison de l’encourager, puisque quelques années plus tard, Nathalie Péchalat rejoignait l’équipe de France Junior.

Dès lors, on imagine bien que les adolescentes se livrent un combat sans merci. Pire, qu’entre deux performances, la jalousie rôde dans les couloirs. Cependant, une anecdote a particulièrement marquée la mémoire de Nathalie Péchalat. Elle la confie à Télé Loisirs pour la première fois :

C’était une finale de grand prix junior donc j’étais petite. Je devais avoir 15, 16 ans…

Ce jour-là, le stress se ressent dans tous les recoins du vestiaires. Il faut dire qu’en plus de la barrière de la langue, de nombreux quiproquos viennent se greffer à la nervosité ambiante :

Les Russes – il y avait beaucoup de Russes – parlaient dans tous les sens, prenaient vraiment le pouvoir.

Nathalie Péchalat voudrait bien de l’aide pour ajuster son costume de scène. Mais elle ne franchit pas le pas de peur de se faire houspiller par ses rivales russes. Juste au moment où elle s’apprête à monter en scène, Nathalie Péchalat va recevoir le soutien de son ange gardien.

Une menace sans équivoque

Heureusement que la mère de Nathalie Péchalat est dans les parages. Cette dernière va venir au secours de sa fille d’une manière plutôt surprenante.

Ma mère parle russe, mais je ne le savais pas. Elle les a séchées en disant “Je parle très bien le russe, je le comprends aussi très bien. Donc surveillez vos propos.”

Depuis cet épisode, Nathalie Péchalat s’amuse de la situation. Elle avoue même que cela a totalement changé la donne lors de ses autres compétitions internationales.

J’ai gagné le respect de toutes les patineuses russes et des pays de l’est !

Un bel exemple pour celle qui est devenue la femme de Jean Dujardin ! Parions qu’elle ne se laissera pas faire si jamais on touche à un cheveu de leur petite Jeanne.

 

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :