Lilian Thuram : cette terrible confession sur son enfance

Lilian Thuram : cette terrible confession sur son enfance
Lilian Thuram a publié un livre intitulé "La pensée blanche" ce jeudi 1er octobre 2020. L'occasion de revenir en détails sur les premiers jours de sa vie en France.

Lilian Thuram est plus qu’un ancien joueur de football, ancien international français et champion du monde 1998. A la différence de nombreux partenaires de l’époque, comme Zinedine Zidane ou Didier Deschamps, il n’est plus investi directement dans le monde du football, même s’il a fait partie du conseil fédéral de la Fédération française de football pendant quelques années. Désormais, il cherche plutôt à faire entendre sa voix sur les sujets liés à l’immigration et au racisme. 

Lilian Thuram publie un livre

C’est un sujet qui lui tient particulièrement à cœur parce qu’il le touche directement. Né en Guadeloupe en 1972, Lilian Thuram est arrivé en métropole en 1981, s’installant dans les Hauts-de-Seine. Or, dès les premiers jours, il a été victime de racisme.

J’ai 9 ans, j’arrive de Guadeloupe, j’entre en classe de CM2, des enfants m’insultent : ‘Sale Noir !’ C’était comme si on me mordait à l’intérieur

confie Lilian Thuram dans une interview accordée à l’Obs à l’occasion de la sortie de son livre La Pensée Blanche. Pour comprendre l’origine des préjugés racistes, il s’est donc plongé dans une analyse historique. Un cheminement qu’il a commencé très tôt. En effet, il explique avoir débuté sa réflexion sur le sujet dès l’adolescence.

À l’adolescence, j’ai eu la chance de rencontrer des livres et des personnes qui m’ont aidé à comprendre que le racisme était lié à une histoire. J’ai renversé mon regard : je me suis mis à m’intéresser aux enfants qui m’avaient insulté. Comment, à 9 ans, avaient-ils déjà pu développer la conviction qu’être blanc serait mieux ?

Au fil des ans, il a donc développé sa réflexion sur le sujet. Aujourd’hui, il considère que le sujet du racisme est trop ample pour le réduire à simplement l’éducation des parents ou la haine des enfants. 

C’est une histoire qui a duré des siècles, nous sommes encore enfermés dans les préjugés qu’elle a forgés. C’est ce que j’aurais aimé que ma mère m’explique et que les parents de ces enfants qui m’insultaient leur expliquent. Très souvent, nous pensons que le racisme est naturel ; ce n’est pas le cas. On ne naît pas blanc ou noir, on le devient.

Lilian Thuram engagé contre le racisme

Ce livre s’inscrit dans un cheminement au long cours pour Lilian Thuram. Il a ainsi été membre du Haut Conseil à l’intégration et en 2008 il a aussi lancé la fondation Lilian Thuram-Éducation contre le racisme. Il n’hésite pas à s’attaquer frontalement au sujet, et de façon parfois virulente.

Ainsi, au mois de mars 2018, il avait critiqué le manque d’engagement de Pelé contre le racisme. Il estimait alors que la légende du football avait fait preuve « d’égoïsme » en ne s’impliquant pas fortement sur ce sujet. A titre personnel, il avait aussi eu des mots forts en septembre 2019. Alors que le footballeur belge Romelu Lukaku avait été victime d’injures racistes, il avait estimé que « les Noirs ne traiteront jamais les Blancs de cette façon ». Pour Lilian Thuram, la lutte contre le racisme semble être encore très loin de prendre fin. .

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :