Frank Leboeuf choqué par le salaire des footballeurs, il révèle combien il touchait à l’époque

Frank Leboeuf choqué par le salaire des footballeurs, il révèle combien il touchait à l’époque
Les grands noms du football ne sont pas les plus à plaindre financièrement parlant. Frank Leboeuf n’a pas manqué de donner son avis sur les sommes astronomiques qu’ils touchent, dévoilant au passage ce qu’il gagnait à son époque.

Frank Leboeuf fait partie des grands noms du football français. L’ancien Champion du monde en 1998, a depuis rangé ses crampons mais a su rester présent dans les médias. C’est à nos confrères de Closer qu’il a bien voulu se confier sur le monde du football qui a bien changé selon lui.

Le débat était alors autour des salaires des footballeurs. Il faut dire que le sujet fait énormément parlant. Pour rappel, Lionel Messi, alors au Barça, touchait 75 millions d’euros de salaire par an. A cause de problèmes de trésorerie du club, son contrat n’a pas pu être homologué et il se retrouve désormais au PSG avec 40 millions par an.

De telles sommes ne manquent pas de choquer Frank Leboeuf.

Frank Leboeuf révèle son salaire

Afin d’appuyer son propos, Frank Leboeuf n’a pas hésité à dévoiler la somme qu’il a déjà pu toucher lorsqu’il était alors une star du football.

De Strasbourg à Chelsea, j’ai quadruplé mon salaire et c’est le club qui payait mes impôts, je gagnais 130 000 euros par mois. C’était déjà honteux par rapport à Michel Platini qui gagnait beaucoup moins.

Il a par la suite ajouté :

Avec cet argent, je me suis fait plaisir. J’ai construit une super maison avec piscine intérieure à Aix-en-Provence. Certains disaient que j’avais pris la grosse tête mais, pour moi, c’était juste de l’investissement. En France, c’est honteux de gagner de l’argent. Je n’ai aucun problème pour parler d’argent. Quand je suis parti jouer au Qatar, ce n’était pas pour ses dunes de sable, mais pour remplir mon compte en banque…

Frank Leboeuf @DR

Des footballeurs déconnectés de la vie réelle

Frank Leboeuf estime donc que les footballeurs pouvaient déjà toucher des sommes mirobolantes à son époque. Désormais, tout serait dans la démesure et il parle alors d’une génération qui « vit dans un monde parallèle »

C’est peut-être aux clubs d’être plus raisonnables dans les transferts de joueurs… Qui refuserait 40 millions d’euros ? Personne ! Le foot rend fou. C’est la raison pour laquelle je n’ai jamais voulu rester dans ce milieu en devenant entraîneur. La nouvelle génération vit dans un monde parallèle…

Que pensez-vous de ses confidences ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :