Soutien à Bernard Tapie dans les rues de Marseille : son fils Stéphane, très touché

Soutien à Bernard Tapie dans les rues de Marseille : son fils Stéphane, très touché
Atteint d'un double cancer de l’œsophage et de l’estomac, Bernard Tapie peut compter sur le soutien de sa famille mais aussi des supporters de l'Olympique de Marseille qui ont tenu à l'encourager.

En 2017, Bernard Tapie révélait aux médias être souffrant d’un double cancer de l’œsophage et de l’estomac. Alors qu’il semblait aller « formidablement bien » un certain temps, d’une semaine à l’autre, la situation semble évoluer très rapidement. L’ancien propriétaire de l’Olympique de Marseille enchaîne les traitements de chimiothérapie et subit de lourdes interventions chirurgicales. Récemment, l’homme d’affaires a confié que la maladie avait gagné du terrain.

« Tapie, Marseille est avec toi »

Mais malgré une santé très fragile, Bernard Tapie peut compter sur le soutien de sa famille mais aussi des supporters de l’Olympique de Marseille. En effet, c’est dans les rues de Marseille, sa ville de cœur, que ses admirateurs lui ont rappelé à quel point il était important de ne rien lâcher. Ces derniers ont accroché des banderoles sur lesquelles on peut lire « À jamais le premier, lâche rien boss » ou encore « Tapie, Marseille est avec toi ». 

Des paroles d’encouragement qui ont touché Stéphane, le fils de Bernard Tapie. Il a d’ailleurs pris soin de partager les clichés de ces banderoles sur son compte Instagram avant d’ajouter en légende : « Que d’amour dans les rues de Marseille ».

https://www.instagram.com/p/ByUk7PZiCkK/?utm_source=ig_embed

Un post qui vient confirmer les propos de Bernard Tapie, qui a toujours assuré que son entourage était sa force :

J’ai une chance inouïe, c’est de vivre dans un environnement qui est très, très positif pour supporter les maladies telles que le cancer. Et je peux vous dire que sans cet environnement-là, il n’y a pas de surhomme, je ne serais pas dans l’état dans lequel je suis.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :