Pete Doherty

Ça n'en finit plus, comme aspiré dans une spirale infernale, le chanteur Pete Doherty serait-il en train de faire naufrage ? Dernière affaire en date : une accusation de plagiat. Retour à la case tribunal ? Non pas cette fois, le chanteur a réglé cela à l’amiable.

5 ans déjà que Nick Toczek avait découvert dans une des chansons de Pete Doherty « Badie’s Boogie » une de ses proses « It’s a lousy life for the washed up wife of a permanetly plastered, pissed up bastard » (c’est une vie minable pour la femme épuisée d’un enfoiré bourré et énervé).

L’affaire allait se résoudre au tribunal, mais finalement elle se réglera à l’amiable. Les procédures administratives peuvent être longues en effet alors que le versement d’une somme peut apaiser rapidement les tensions et dédommager le préjudice subi.

10 000 livres soit environ 13 000 euros c’est la somme que Pete Doherty devra verser à Nick Toczek pour plagiat. Cerise sur le gâteau, 50% des droits d’auteur sur la chanson en question devra lui être également reversé.

Pour Nick Toczek cette affaire aurait pu prendre un autre tournant. En effet, comme il l’affirme sans le Daily Mail

« C’est fou car si Pete Doherty avait juste pris son téléphone et appelé pour me demander d’utiliser mes paroles, j’aurais dit oui, crédite-moi et c’est tout ». A bon entendeur.