Sarah Biasini : La fille de Romy Schneider pousse un coup de gueule contre un film consacré à sa mère

Sarah Biasini : La fille de Romy Schneider pousse un coup de gueule contre un film consacré à sa mère
Sarah Biasini est en colère et elle le fait savoir. La fille de Romy Schneider a poussé un coup de gueule contre le film "Trois jours à Quiberon", consacré à sa mère... Explications

C’est sur fond de polémique que sortira dans les salles françaises le 13 juin prochain le film, Trois jours à Quiberon. Ce long-métrage, consacré à la comédienne Romy Schneider, s’est attiré les foudres de sa fille, Sarah Biasini. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette dernière ne cache pas sa colère. Invitée ce mercredi 6 juin au micro de France Inter, la comédienne a mis en garde les potentiels spectateurs de Trois jours à Quiberon :

Attention, n’allez pas voir un film sur ma mère !

Sarah Biasini a précisé à nos confrères de l’AFP :

J’ai été très choquée surtout parce que je pense que les gens qui vont aller voir ce film ne verront pas un film sur ma mère. Ils ne verront pas un film sur Romy Schneider. C’est totalement faux. Le film contient de multiples insinuations et sous-entendus qui sont totalement mensongers.

Dans Trois jours à Quiberon, on découvre une Romy Schneider malheureuse et excessive, en proie à des problèmes d’alcool et à une dépendance au médicaments.

« Personne n’a jamais dit qu’elle avait un problème avec la boisson »

Des passages qui ont provoqué la colère de Sarah Biasini :

La chose la plus grave selon moi, c’est qu’on la fait passer pour une alcoolique. Alors que si vous reprenez tous les réalisateurs ou tous les acteurs avec qui elle a travaillé, personne n’a jamais dit qu’elle avait un problème avec la boisson.

Sarah Biasini l’assure, si sa mère se rendait tous les ans à Quiberon, c’est uniquement pour y faire une thalassothérapie, afin de perdre quelques kilos.

C’était juste une thalasso, ce n’était pas un centre de désintoxication.

Et de conclure :

C’est complètement mal intentionné. On cherche à la dégrader. Je réclame surtout que des gens arrêtent de se faire de l’argent en colportant des mensonges.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :