En fin d'année dernière, Salma Hayek est sortie de l'ombre, dénonçant Harvey Weinstein à son tour. Mais pourquoi l'actrice avait-elle attendu autant de temps ? Pour protéger Antonio Banderas et ses proches. C'est l'acteur lui-même qui se confesse.

"Si j'avais eu conscience..."

C'est un texte terrible. "Harvey est mon monstre aussi" expliquait Salma Hayek dans le New York Times en décembre dernier. Après avoir fait des révélations sur Donald Trump en 2016, l'actrice mexicaine expliquait l'enfer que lui avait fait vivre Harvey Weinstein sur le tournage de Frida en 2002. L'actrice y avait gagné une nomination aux Oscars mais pour un terrible prix. À l'époque, le producteur voulait prendre une douche avec elle, avoir un contact sexuel ou qu'elle se mette nue devant lui. Des accusations que le producteur conteste bien sûr comme les autres pour lesquelles il vient d'être inculpé.

Son ami, Antonio Banderas s'est exprimé sur cette affaire auprès de l'AFP.

J’ai travaillé avec Harvey Weinstein, il a produit des films dans lesquels je jouais, mais je n’avais pas conscience.  Si j’avais eu conscience d’une telle bestialité, j’en aurais parlé.  Je pense que cela devait exploser, c’est inacceptable dans le monde du cinéma, de la banque, où que ce soit, cela ne peut pas exister.

Salma Hayek et l'ancien producteur Harvey Weinstein

Très vite, il avait contacté Salma Hayek. Son objectif ? Comprendre pourquoi elle n'avait pas parlé avant. Et la réponse est terrible.

Lorsque Salma s’est exprimée, la première chose que j’ai faite est de l’appeler pour lui demander “Pourquoi ne m’as-tu rien dit ?” Elle essayait de me protéger, de protéger ses amis, car elle savait qu’il était très puissant et que si elle nous avait dit quelque chose et que nous lui avions fait face, nous aurions payé un prix très cher.

Et vous, que pensez-vous de la décision de l'actrice ?