Robin Williams : L’hommage poignant de son fils Zak pour son anniversaire

Robin Williams : L’hommage poignant de son fils Zak pour son anniversaire
Robin Williams aurait soufflé ses 68 bougies le 21 juillet dernier. Pour l'occasion, son fils Zak lui a rendu un hommage poignant à la télévision britannique, clamant son admiration pour l'acteur qui a combattu la dépression jusqu'au bout.

Le 11 août 2014, le corps de Robin Williams était retrouvé sans vie à son domicile de Paradise Cay, en Californie. Le comédien emblématique de Jumanji avait décidé de mettre fin à ses jours, à l’âge de 63 ans. L’acteur luttait contre la dépression ainsi qu’un début de maladie de Parkinson, comme l’avait révélé son épouse Susan Schneider après son décès.

Près de cinq ans après cette mort tragique, Zachary Williams est revenu sur les démons contre lesquels se battait son père. Interrogé dans l’émission Good Morning Britain, le jeune homme de 36 ans a rendu un nouvel hommage poignant à la star de Hook.

« Je ne savais pas ce que je pouvais faire »

Robin Williams aurait fêté ses 68 ans le dimanche 21 juillet 2019. Pour l’occasion, le fils aîné de l’acteur oscarisé a accepté de revenir sur le mal-être dont souffrait son père depuis de nombreuses années. Zak Williams s’est notamment livré sur le sentiment d’impuissance qu’il ressentait face au regretté comédien. Cité par Voiciil a en effet déclaré :

C’était triste de voir quelqu’un qui souffrait autant. En tant que membre de la famille et enfant, vous souhaitez faire tout ce qui est en votre pouvoir pour apaiser ce qui semblait être une douleur personnelle intense. Et il y avait des moments où je ressentais un sentiment d’impuissance de ma part, je ne savais pas ce que je pouvais faire, ni comment je pouvais être d’un meilleur soutien.

« Il sortait toujours et voulait faire rire tout le monde »

Atteint de trouble bipolaire et ancien consommateur de cocaïne qui luttait également pour ne pas retomber dans l’alcoolisme, Robin Williams a combattu ses démons pendant des décennies.

Malgré la dépression dont il souffrait, ce génie comique n’a jamais renoncé à son métier, et n’a cessé de tourner jusqu’à son suicide. Les films La nuit au musée : Le secret des pharaons, Absolutely Anything ou encore Boulevard sont d’ailleurs sortis après son décès. Son fils ne masque pas sa fierté face à cette volonté de continuer à pratiquer son art coûte que coûte :

C’était déchirant parce qu’il sortait toujours et voulait faire rire tout le monde. Et pendant qu’il souffrait et se débattait, il sortait toujours et travaillait. Je l’admire et je l’aimais tellement

Depuis plusieurs années, Zak Williams apporte son soutien aux personnes ayant vécu le suicide d’un proche, en participant notamment à des campagnes de sensibilisation.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :