Présidentielle de 2022 : Quand Anne Hidalgo déclarait ne pas avoir envie de « cette vie-là »

Présidentielle de 2022 : Quand Anne Hidalgo déclarait ne pas avoir envie de « cette vie-là »
Il y a un an encore, Anne Hidalgo assurait qu'elle ne souhaitait pas devenir la première femme présidente de la République. Des propos que les internautes n'ont pas manqué de lui rappeler, alors qu'elle vient d'annoncer sa candidature à la présidentielle de 2022 !

C’est officiel. Anne Hidalgo a annoncé, ce dimanche 12 septembre 2021, qu’elle était candidate pour la présidentielle de 2022. Ainsi, celle qui est actuellement maire de Paris souhaite « rassembler la gauche et focaliser les débats sur les thèmes centraux qu’elle défend ».

Anne Hidalgo rattrapée par ses propos passés

Si Anne Hidalgo a longtemps laissé planer le doute quant à sa candidature, cette annonce n’est finalement pas une surprise. Pourtant, la femme politique n’a pas toujours visé l’Elysée. Non, comme le rappellent nos confrères de TéléLoisirs, il fut un temps où elle ne s’imaginait pas dans la course à la présidentielle.

Invitée de L’interview Sans filtre en septembre 2019, Anne Hidalgo écartait la possibilité de devenir la première femme présidente de la République en France. Ainsi, elle confiait :

Je n’ai pas envie de cette vie-là. La vie qui est la mienne, Paris, cette vie, la vie avec ma famille, avec mes enfants, c’est cette vie-là que j’ai construite, que j’ai envie de vivre. Non, non, présidente de la République, ça ne fait pas partie de mes rêves de petite fille, donc non.

L’année dernière encore, elle confiait aux équipes de Quotidien :

Surtout pas. Je considère qu’il y a un endroit où on peut agir aujourd’hui qui est un endroit très stratégique qui est celui des villes

D’ailleurs, elle assurait à l’époque camper sur ses positions :

Vous pouvez archiver. Allez-y, vous verrez, je suis quelqu’un de très claire !

Anne Hidalgo taclée par les internautes !

Nul doute que les journalistes de Quotidien ne manqueront pas de lui rappeler ses déclarations de l’époque. D’ailleurs, si Anne Hidalgo avait oublié ces propos, les internautes, eux, n’ont pas manqué de la lui rappeler !

Autant dire que la campagne d’Anne Hidalgo commence déjà avec une polémique ! Si le dicton veut qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, nul doute que la maire de Paris doit regretter ces déclarations aujourd’hui.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :