Législatives 2022 : le fils d’Anne Hidalgo sous les critiques… Ce geste qui ne passe pas

Législatives 2022 : le fils d’Anne Hidalgo sous les critiques… Ce geste qui ne passe pas
Alors que le premier tour des législatives 2022 s'est déroulé ce dimanche 12 juin 2022, Arthur Germain, le fils d'Anne Hidalgo, a tenu à faire part de son mécontentement... avec un geste particulièrement polémique !

Quelques semaines après la présidentielle de 2022, les Français étaient une nouvelle fois appelés aux urnes. En effet, c’est ce dimanche 12 juin que s’est déroulé le premier tour des législatives 2022. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Arthur Germain, le fils d’Anne Hidalgo, a fait parler de lui.

Un geste qui fait polémique

En cause, un message publié par le jeune homme sur Twitter. Ce dernier a fait savoir qu’il n’allait pas voter. Ainsi, le jeune homme a été photographié alors qu’il s’apprêtait à jeter ses bulletins de vote… dans une poubelle !

Et d’expliquer :

N’a pas voté ! 🗳 #legislatives2022 Quand changer les règles du jeu ne suffit plus, c’est le jeu qu’il faut changer.

Un geste qui n’est pas passé auprès des internautes, qui n’ont pas manqué de lui rappeler que de nombreux citoyens dans le monde se battent pour avoir le droit de vote. Autant dire que le fils d’Anne Hidalgo a dû essuyer de nombreuses critiques, comme en témoignent ces quelques messages publiés sur Twitter.

Arthur Germain se justifie

Vous l’aurez compris, ce geste est loin de faire l’unanimité sur la toile. Mais Arthur Germain n’a pas manqué de répondre aux critiques. A ceux qui l’accusent de vivre de la politique, il répond :

Plus maintenant. Et c’est aussi car j’ai compris ce que c’était que la politique vu de l’intérieur que j’ai maintenant envie de changer de système.

Il a également tenu à préciser que ce geste était pour lui « une simple manière de montrer mon désaccord avec le système actuel« .

Et de préciser :

Il n’existe pas qu’une seule manière de faire vivre une démocratie. Aujourd’hui, nous avons l’illusion d’avoir un pouvoir via le vote mais ce n’est pas le cas, rien ne change et le système est défaillant en profondeur.

Reste à savoir maintenant ce qu’Anne Hidalgo pense du geste de son fils.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :