Éric Dupond-Moretti invite Marine Le Pen à « reprendre ses études »

Éric Dupond-Moretti invite Marine Le Pen à « reprendre ses études »
Le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti et la président du Rassemblement National, Marine Le Pen se détestent et ne manquent pas une occasion de se le faire savoir. Reçu sur RTL le 21 avril, le ministre encore asséné un tacle franc.

Cela faisait longtemps qu’ils ne s’étaient pas attaqués par médias interposés (c’est faux). Éric Dupond-Moretti et Marine Le Pen se détestent de tout leur être, on l’a bien compris.

Et un récent événement vient de remettre de l’huile sur le feu de la vendetta qui court entre eux. Dans l’affaires des policiers brûlés de Viry-Chatillon, 8 jeunes sur les 13 accusés ont été acquittés en appel. Un verdict qui a fait enrager la présidente du Rassemblement National :

L’avocat général (…) qui est directement sous les ordres du ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti, a commencé son réquisitoire en disant à ces jeunes qu’ils sont une richesse pour la société. Il faut remettre en cause les instructions qui sont données par Éric Dupond-Moretti qui dit lui-même qu’il est le ministre des détenus et des délinquants.

Éric Dupond-Moretti répond point par point

Le ministre de la Justice s’est donc fait un plaisir de rectifier point par point ces accusations qualifiées de « triple mensonge » servant de « fonds de commerce » à Marine Le Pen.

Il a ainsi indiqué que dans une démocratie, le ministre de la Justice ne donnait pas d’ordres aux magistrats. Puis il a rectifié la phrase de l’avocat général citée déformée par Marine Le Pen :

Voilà ce qu’il dit : « Assumer ses actes et devenir un homme. Pour se faire, il vous faudra briser la loi du silence (…) en dialoguant (…) avec tous les citoyens venus d’horizons différents, qui font la richesse de notre pays, dont vous êtes, ne vous en déplaise, aussi les enfants. »

Une attaque directe

Enfin, Éric Dupond-Moretti s’est permis de railler directement la présidente du RN :

Si c’est la façon dont elle envisage la justice, dans l’hypothèse où par malheur elle devient présidente de la République, on est bien parti !

Éric Dupond-Moretti @AFP
Éric Dupond-Moretti @AFP

avant de l’inviter à

reprendre ses études de droit. Je pense qu’en 2022, elle aura le temps !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :