Emmanuel Macron : Pourquoi un de ses chauffeurs vient d’être condamné

Emmanuel Macron : Pourquoi un de ses chauffeurs vient d’être condamné
Mauvaise nouvelle pour l'un des chauffeurs d'Emmanuel Macron. Il vient de se voir retirer son permis de conduire. On vous explique tout.

Lors de ses déplacements, Emmanuel Macron n’a bien entendu pas besoin de conduire. Le président de la République possède des voitures de fonction et des chauffeurs attitrés qui s’en occupent pour lui. Parmi ceux-ci, Stéphane P. Mais ce dernier vient de vivre un mauvais moment.

Emmanuel Macron perd un chauffeur

En effet, ce gendarme de 44 ans, membre du Groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR) a été condamné par le tribunal correctionnel de Nanterre pour refus d’obtempérer.

Les faits datent du 27 février 2019. Ce jour-là, le chauffeur vient de raccompagner le président de la République et rentre chez lui. Il est 1 heure du matin et Stéphane P. est fatigué. Le gendarme appuie donc un peu trop sur l’accélérateur au volant de sa Peugeot 107 banalisée. Mais alors qu’il n’est plus en service, le chauffeur d’Emmanuel Macron va commettre plusieurs infractions. Il utilise ainsi le gyrophare pour brûler plusieurs feux rouges. C’est à Sèvres, dans les Hauts-de-Seine, que les choses tournent mal pour lui. Il est repéré par une patrouille de police, mais refuse de s’arrêter.

Les forces de l’ordre utilisent alors sa plaque d’immatriculation pour l’identifier. Un an plus tard, Stéphane P. a donc été rattrapé par la justice, précise Médiapart. Le gendarme, qui ne conduit plus de véhicules officiels depuis quelque temps, a écopé d’une suspension du permis de conduire de quatre mois et de 500 euros d’amende. Il a fait appel.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :