Emmanuel Macron : Découvrez pourquoi sa date de vaccination fait débat

Emmanuel Macron : Découvrez pourquoi sa date de vaccination fait débat
Emmanuel Macron aurait-il menti aux Français ? Alors qu’il avait affirmé avoir été vacciné le 31 mai dernier, un document vient remettre en cause cette donnée. On vous dit tout.

La pandémie de coronavirus fait encore parler d’elle plus d’un an après avoir fait son apparition et changer à jamais notre quotidien. Le virus, dont on ne savait encore rien lorsqu’il s’est propagé à vitesse grand V dans le monde entier, n’a pas manqué d’effrayer la population qui ne demandait alors qu’une seule chose : une solution pour retrouver une vie normale.

Car, en effet, plus rien n’était pareil. La précaution était de mise pour éviter d’attraper ce virus qui peut s’avérer mortel. Mais lorsque les premiers vaccins sont enfin apparus, les Français ont alors été plus que réticents face au peu de recul concernant ceux-ci.

Emmanuel Macron, qui avait attrapé le virus, a alors reçu sa dose de vaccin le 31 mai dernier… enfin, d’après ses dires.

Un mensonge éhonté ou une erreur humaine ?

Lorsque l’on a attrapé le Covid-19, une seule dose de vaccin est nécessaire comme avait déjà pu l’expliquer le président de la République.

J’ai attrapé le virus et j’ai encore des anticorps (…) Je me ferai vacciner au moment où ce sera opportun. Il paraît que c’est une période entre trois et six mois et que plus on attend, mieux c’est si on a encore des anticorps.

C’est donc le 31 mai dernier qu’il aurait reçu cette fameuse dose. Mais nos confrères de Médiapart sont tombés sur un document qui indique une tout autre date. En effet, d’après des données de l’Assurance Maladie, c’est le 13 juillet, soit le lendemain de son allocution décriée, qu’Emmanuel Macron se serait fait vacciner.

LCI s’est empressé de contacter l’Élysée pour avoir plus d’informations à ce sujet. Le palais a rapidement démenti en parlant d’une « erreur de saisie avec les dates pré-remplies dans les formulaires. C’est aussi simple que cela, l’erreur est humaine ».

Pas sûr que cela parvienne à convaincre.

Une allocution qui fait parler

Le sujet est d’autant plus tabou qu’Emmanuel Macron a demandé l’extension du pass sanitaire le 12 juillet dernier et a ainsi su se mettre une bonne partie des Français à dos. Celui qui prônait alors les bienfaits du vaccin et souhaitait voir le plus de Français vacciner possible n’aurait pas été très crédible si, lors de ce discours, il n’était pas lui-même vacciné.

Emmanuel Macron menteur ? Mickaël Vendetta balance : "Brigitte et lui ne sont pas vaccinés"
Emmanuel Macron @AFP

Qu’en pensez-vous ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :