Donald Trump : s’il ne porte pas de masque… c’est la faute des journalistes !

Donald Trump : s’il ne porte pas de masque… c’est la faute des journalistes !
Après sa visite d'une usine dans le Michigan, Donald Trump a signé une nouvelle provocation contre les journalistes.

Donald Trump multiplie les déclarations fracassantes ces derniers jours. En pleine campagne de réélection pour le scrutin de novembre 2020, le magnat de l’immobilier cherche à mobiliser ses fans. Et pour cela, il n’hésite pas à s’en prendre directement aux journalistes ou bien à mettre fin brusquement à des conférences de presse.

Donald Trump joue la carte de la provocation

Il y a quelques jours, le président américain annonçait prendre de l’hydroxychloroquine, le médicament que certains présentent comme la solution miracle face au coronavirus. Mais son manque de respect des mesures sanitaires fait encore polémique. Lors d’une visite d’une usine de masques au début du mois de mai, Donald Trump avait déjà donné le mauvais exemple.

Ce jeudi 21 mai 2020, il visitait une usine Ford dans le Michigan qui fabrique désormais des respirateurs. Sur place, le masque était en théorie obligatoire. Pourtant, il est apparu devant les journalistes sans porter de masque. La raison ?

Je ne voulais pas donner aux journalistes le plaisir de le voir. On m’a donné le choix, j’en ai mis un dans une zone où ils préféraient que je le fasse.

a souligné Donald Trump.

En effet, il en aurait bien porté un dans la zone de l’usine où c’était obligatoire.

Donald Trump a aussi précisé qu’il avait été testé le matin même. L’usine Ford a confirmé de son côté qu’il avait bien utilisé un masque quand c’était nécessaire. Le site TMZ a ensuite publié un cliché de la scène.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :