Donald Trump a gracié Lil Wayne et fait sortir Kodak Black de prison, deux rappeurs qui l’ont soutenu durant les Présidentielles

Donald Trump a gracié Lil Wayne et fait sortir Kodak Black de prison, deux rappeurs qui l’ont soutenu durant les Présidentielles
Avant de céder sa place à Joe Biden, Donald Trump a profité de sa position de Président des États-Unis pour alléger le casier judiciaire de deux amis rappeurs, Lil Wayne et Kodak Black.

Donald Trump n’est pas le genre de personne à avoir honte de quoi que ce soit. Profitant une dernière fois de ses pouvoirs en tant que Président de la République avant l’investiture officielle de Joe Biden ce 20 janvier 2021, il est venu en aide aux rappeurs Lil Wayne et Kodak Black.

En effet, afin de les remercier pour leur soutien durant les Présidentielles, il a tout simplement balayé les peines qu’ils encouraient.

Donald Trump : Travaux et agents secrets dans sa propriété en Floride, il se prépare pour sa vie d’après !
Donald Trump @MANDEL NGAN/AFP

Des peines effacées

C’est très tôt ce mercredi 20 janvier 2021 que la Maison Blanche a annoncé que le Président Donald Trump avait gracié Lil Wayne et ordonné une commutation pour le rappeur Kodack Black qui est alors sorti de prison.

Kayleigh McEnany, la porte-parole de la Maison Blanche, a alors déclaré  dans un communiqué :

Le Président Trump a accordé une grâce complète à Dwayne Michael Carter Jr., également connu sous le nom de ‘Lil Wayne.

Lil Wayne avait plaidé coupable pour possession d’armes à feu et de munitions fournies par un criminel. Brett Berish, qui soutient cette grâce, a décrit le rappeur comme un homme « digne de confiance et généreux ». Il risquait jusqu’à 10 ans de prison.

Pour rappel, Lil Wayne avait apporté son soutien à Donald Trump, notamment lors de sa dernière campagne pour les Présidentielles.

Kodak Black, qui purgeait alors de son côté une peine de 46 mois de prison pour falsification de documents dans le but d’acheter des armes, a pu voir sa peine s’envoler grâce à Donald Trump. Tout comme Lil Wayne, Kodak Black avait également affiché son soutien à Donald Trump.

Il faisait l’éloge du « plan Platine » et disait alors :

Je veux apporter ma contribution à réformer la justice lorsque je sortirai.

Une stratégie pour être gracié ?

Mercredi 20 janvier 2021, Bradford Cohen, avocat des deux rappeurs, a déclaré :

Le président Trump et son administration ont été des avocats infatigables de la communauté afro-américaine. Ces grâces sont l’exemple parfait de cette administration qui suit ses réformes et ses engagements.

Le « plan Platine » de Donald Trump souhaitait alors « renforcer la prospérité économique des citoyens noirs. »

Selon le Los Angeles Times, alors que d’un côté Donald Trump essayait de rallier à sa cause la communauté Afro-Américaine, certains rappeurs en ont profité pour se rapprocher de lui dans le but d’être graciés.

En tout, Donald Trump a gracié 73 personnes avant l’investiture de Joe Biden.

Qu’en pensez-vous ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,