Club libertin : Le jour où Nicolas Sarkozy a interrompu un homme politique en plein ébat !

Club libertin : Le jour où Nicolas Sarkozy a interrompu un homme politique en plein ébat !
Voir le diaporama
1 Photos
club-libertin-le-jour-ou-nicolas-sarkozy-a-interrompu-un-homme-politique-en-plein-ebat
Club libertin : Le jour où Nicolas Sarkozy a interrompu un homme politique en plein ébat !
club-libertin-le-jour-ou-nicolas-sarkozy-a-interrompu-un-homme-politique-en-plein-ebat

Jean Lassalle à l'Assemblée nationale @LCP

Des hommes politiques dans des clubs libertins ? Invité sur le plateau de Touche pas à mon poste, un patron de club libertin a fait des révélations surprenantes...

Ce mercredi 12 mai 2021, Cyril Hanouna recevait, sur le plateau de Touche pas à mon poste, Bruno Henckes, le patron d’un club libertin en Ile-de-France. Ce dernier était présent autour de la table du célèbre talk-show de C8 afin de réagir aux propos de Jean Lassalle. Eh oui, le 11 mai dernier, le député a fait des révélations surprenantes à l’Assemblée nationale.

En effet, celui qui était candidat à la présidentielle de 2017 a lancé en plein débat :

Les plus anciens d’entre nous savent que les lieux d’échangisme ou de libre-échangisme sont restés ouverts durant tout le confinement. De très nombreux de nos collègues y avaient leurs habitudes dans des mandats précédents et je ne compte même pas les ministres.

Club libertin : Le jour où Nicolas Sarkozy a interrompu un homme politique en plein ébat !
Jean Lassalle à l’Assemblée nationale @LCP

« On sait très bien que les hommes politiques (…) viennent »

Des propos qui ont fait couler beaucoup d’encre… et sur lesquels Cyril Hanouna est revenu dans son émission. Ainsi, il a pu compter sur son invité pour en dire un peu plus. Info ou intox ? Bruno Henckes s’est exclamé :

On sait très bien que les hommes politiques, comme les présentateurs télé, les artistes ou les chanteurs viennent.

Ce dernier précise même qu’il en a beaucoup. De quoi éveiller la curiosité. Bien sûr, secret professionnel oblige, ce patron de club libertin ne peut pas dévoiler de nom… Mais il a toutefois révélé une anecdote particulièrement croustillante !

« On a vu s’afficher sur le portable au bar : “Monsieur le président Sarkozy” »

Une anecdote qui s’est déroulée alors que Nicolas Sarkozy était encore président de la République :

Nous avons un homme qui nous a laissé son portable à l’accueil, parce que des fois les parents laissent les enfants à la maison et nous laissent les portables au bar au cas où. Ce monsieur était très sympa, il nous dit “Gardez-moi mon portable”, très posé.

Et de continuer :

A un moment, le téléphone a sonné et on a vu s’afficher sur le portable au bar : “Monsieur le président Sarkozy”. On s’est dit que ça devait être important, donc on a été chercher le monsieur en plein ébat.

Le propriétaire des lieux avoue avoir reconnu le monsieur en question, qui était un homme politique. Mais il n’a toutefois pas dévoilé son identité.

Et de conclure :

Il y a de tout, vous savez, c’est ouvert à tout le monde. A partir du moment où on est majeur, le libertinage c’est un plaisir, un loisir. Il ne faut pas se faire une idée malsaine du libertinage.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :