Nabilla Benattia embarrassée : « J’ai été jugée dans l’avion, tout le monde me regardait »

×
Nabilla Benattia vient de voyager avec ses deux enfants et autant vous dire que cela n’a pas du tout été de tout repos. Elle raconte ses péripéties.

Nabilla Benattia est une femme comblée de bonheur. L’épouse de Thomas Vergara, a mis au monde leur deuxième fils le 5 juin 2022. Milann est ainsi devenu le grand frère de Leyann.

Mais alors qu’elle était habituée à voyager avec un seul enfant, Nabilla a découvert qu’un voyage avec deux est une toute autre histoire.

Des petits soucis à la chaîne

C’est un vol commercial que Nabilla a pris avec son mari et ses deux fils. Dès le départ, cela commençait assez mal puisqu’elle a dû acheter une nouvelle valise en raison d’un surplus de poids dans ses bagages.

Elle explique, via sa story Snapchat, que les galères ne se sont pas arrêtées en si bon chemin.

Dans l’avion je dois faire un biberon pour mon fils, je n’ai pas le doseur. […] Je commence à paniquer, je ne savais pas quelle dose mettre. Du coup j’ai fait à vue d’œil, ça s’est très bien passé.

Mais faire en sorte qu’un bébé de seulement deux mois se tienne tranquillement autant de temps dans un avion. Elle a donc été très embarrassée en constatant que son petit Leyann donnait de la voix.

J’ai été jugée dans l’avion, tout le monde me regardait. Mon fils Milann était trop sage et tout, trop bien, mais Leyann ne faisait que crier. J’avais tellement honte. Je suis devenue la personne détestable de l’avion.

Elle explique alors qu’à l’époque, lorsqu’il y avait des gens avec des bébés qui criaient, elle avait l’habitude de souffler. Désormais, elle « comprend tout à fait ».

Je retire tout ce que j’ai pu dire sur les gens qui avaient des bébés qui criaient.

Nabilla
Nabilla @Instagram

Un oui, mais deux…

Nabilla Benattia a avoué ne pas encore très bien maîtriser le fait d’avoir deux enfants.

J’ai galéré mais d’une force. Je n’étais pas prête. Moi j’ai l’habitude de voyager avec Milann et tout, là avec deux… Et encore j’avais de l’aide. C’est un vrai délire.

Elle a avoué qu’il allait lui falloir un peu de temps avant de parvenir à gérer ses deux bambins dans de telles situations.

Je pense que je n’ai pas été du tout à la hauteur. Je me suis bien débrouillée avec Thomas mais ça se voit qu’on vient d’avoir un nouveau-né de deux mois et qu’on n’a pas encore les repères, les réflexes pour deux.  Il va falloir qu’on pratique.

Allez, courage !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :