Mort de Grichka et Igor Bogdanoff : Leur soeur Véronique évoque leurs derniers instants

Mort de Grichka et Igor Bogdanoff : Leur soeur Véronique évoque leurs derniers instants
Voir la galerie
1 Photos
Véronique Bogdanoff
Mort de Grichka et Igor Bogdanoff : Leur soeur Véronique évoque leurs derniers instants
Véronique Bogdanoff

Véronique Bogdanoff @La Dépêche

Benjamine de la fratrie, Véronique Bogdanoff est sortie du silence. Elle était présente à l'hôpital et nous donne des détails sur les derniers instants d'Igor et Grichka.

Quelques jours après la mort de ses frères, Igor et Grichka Bogdanoff, Véronique, la petite sœur, est sortie du silence dans les colonnes de Gala. Pour nos confrères, elle a accepté de parler de leurs choix de vie et de la relation fusionnelle qu’ils avaient. Explications.

Véronique Bogdanoff s’exprime sur la mort de ses frères

S’ils aimaient être dans la lumière, ils étaient plus discrets lorsqu’il s’agissait d’évoquer leur famille. Si vous ne le saviez pas, Grichka (décédé le 28 décembre 2021) et Igor (mort le 3 janvier 2022), avaient trois sœurs.

Discrètes, les sœurs des Bogdanoff mènent une vie loin des plateaux télé. Pour autant, après la mort des deux scientifiques, Véronique, la petite sœur, a accepté de faire quelques confidences. A nos confrères de Gala, la sophrologue, s’est  notamment remémorée les moments passés avec ses deux frères.

Très affectée par leur disparition, Véronique Bodanoff a tout d’abord souhaité lever le voile qu’entoure les conditions de la mort d’Igor et de Grichka. Ainsi, les deux hommes avaient été hospitalisés au même moment à Paris, après avoir contracté la Covid-19.

Ils étaient bien non vaccinés, mais pas du tout anti-vaccin. La sophrologue précise également qu’Igor, n’a jamais su que son frère était parti avant lui, puisqu’il était plongé dans le coma pendant plusieurs jours.

Elle était présente à leur chevet, jusqu’au bout

Présente à leur chevet à l’hôpital alors qu’ils luttaient contre la maladie, Véronique Bogdanoff n’a jamais voulu les quitter. D’ailleurs, après la mort de Grichka, elle a expliqué qu’elle n’aurait pas pu imaginer l’un sans l’autre.

Elle se dit même soulagé de voir qu’ils ont pu partir ensemble, quasiment en même temps : »Je ne peux pas imaginer les beaux yeux marron d’Igor suivant le cercueil de son frère. L’un n’allait pas sans l’autre ». 

Concernant le choix de ne pas se faire vacciner, Véronique Bogdanoff a du mal à comprendre. Pour autant, elle explique qu’ils ont fait confiance à leur corps. En effet, ils ne buvaient pas, ne mangeaient pas de viande rouge.

Ils se nourrissaient de tartines de pain Poilâne avec de la confiture, de fruits. La sœur des Bogdanoff termine son propos en expliquant que cette maladie, leur aura au moins permis de mourir ensemble.

Des obsèques prévues le 10 janvier

Cela va de soi, mais il faut préciser tout de même, que les obsèques d’Igor et Grichka Bogdanoff auront lieu le même jour. Ce sera, le lundi 10 janvier à 15 heures à l’église de la Madeleine, à Paris. Nul doute que de nombreuses personnes seront réunies près de l’église afin de leur rendre un dernier hommage.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :