Mike Horn : L’aventurier s’exprime avec émotion sur la mort de son épouse

Mike Horn : L’aventurier s’exprime avec émotion sur la mort de son épouse
L’aventurier Mike Horn, invité dans "Sept à Huit", s’est livré à quelques confidences sur sa famille et notamment sur sa femme disparue en 2015 d’an cancer du sein foudroyant.

Il vient de sortir un livre, intitulé Survivant des Glaces aux éditions Michel Lafon. Mike Horn, célèbre aventurier sud-africain, y raconte évidemment sa propre expérience.

Celle qui a failli le tuer en 2019, quand, lors d’une expédition au Pôle Nord, la glace est devenue trop fine pour lui permettre de continuer.

« Cathy, ma femme, j’étais gâté d’avoir une femme mais extraordinaire ! »

Mais Mike Horn, qui fait le tour des médias pour faire la promotion de son ouvrage, veut aussi pointer du doigt l’importance de sa famille. Interrogé sur l’aspect primordial du soutien familial lors de ses aventures, Mike Horn a répondu :

Si tu n’as pas assez de soutien de ta famille, tu ne peux pas partir tranquillement. Cathy, ma femme, j’étais gâté d’avoir une femme mais extraordinaire !

Car Mike et Catherine Horn ont traversé ensemble 28 ans de mariage main dans la main. Catherine Horn se dévouait même à l’organisation des expéditions de son mari. Mais elle a été emportée en 2015 par un cancer du sein foudroyant. Mike Horn s’est souvenu avec émotion des derniers moments de sa femme :

Tout d’un coup, quand je voyais qu’elle était près de sa mort, je disais « mais Cathy, je ne peux pas vivre sans toi, je préfère mourir avec toi ». Et là, elle m’a dit quelque chose incroyable, elle m’a dit ‘Mike, tu ne dois pas mourir avec moi, mais tu peux vivre pour moi.

Ses aventures maintenant organisées par ses filles

Depuis, le Sud-Africain s’emploie à respecter ce qui est l’un des derniers souhaits de sa femme.

Mike Horn : L'explorateur a souhaité s'entretenir avec Emmanuel Macron, il en dévoile les raisons
Mike Horn @AFP

Même si, juste après le décès de Catherine, il est logiquement resté à la maison pour s’occuper de leurs deux filles, celles-ci l’ont encouragé à reprendre ses expéditions comme avant :

Mes filles sont vraiment incroyables. Comme je restais à la maison, c’est là où mes filles m’ont dit « Papa, ce n’est pas normal, t’as jamais été à la maison. Pourquoi tout d’un coup, tu veux rester à la maison ? » J’ai répondu : « Parce que j’ai peur de mourir et de vous laisser toutes seules ». Elles disent « Mais t’as jamais été comme ça, pourquoi maintenant tu changes ? » Là, elles me donnent la liberté de pouvoir partir et, aujourd’hui, elles gèrent à 100% tout ce que je fais.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :