Mika : Il se confie sur la mort de sa mère et son travail de deuil

Mika : Il se confie sur la mort de sa mère et son travail de deuil
View Gallery
1 Photos
mika-il-se-confie-sur-la-mort-de-sa-mere-et-son-travail-de-deuil
Mika : Il se confie sur la mort de sa mère et son travail de deuil
mika-il-se-confie-sur-la-mort-de-sa-mere-et-son-travail-de-deuil

Mika et sa mère, Joannie @BestImage

Le chanteur Mika, dont la mère est décédée il y a peu, a accepté de se confier davantage sur le sentiment de deuil par lequel il passait actuellement.

Sa mère était un sujet douloureux à évoquer depuis déjà quelques années. Joannie, la maman de Mika, était en effet atteinte d’un cancer du cerveau extrêmement agressif comme l’avait annoncé le chanteur en septembre 2019.

Puis en avril 2020, il révélait qu’elle avait de surcroît contracté le Covid-19. Si elle avait manifestement réussi à vaincre ce virus, le 4 février 2021, Mika avait annoncé la triste nouvelle de la mort de sa mère.

Mika avait annoncé la mort de sa mère en février

Une date d’annonce tout sauf choisie au hasard puisqu’elle coïncidait avec la diffusion sur France 5 d’un concert acoustique de Mika enregistré en décembre dernier :

Toute ma famille était présente à ce concert et même ma mère, qui m’a formée, était là, en chaise roulante. D’une certaine manière, je faisais ce concert pour elle… elle est partie peu de temps après… certainement fière de celui que j’étais devenu… me léguant la même exigence pour la suite… ne jamais céder à la facilité, continuer à défricher de nouveaux horizons créatifs… c’est ce qu’elle m’a transmis.

Le chanteur avait indiqué à cela au Parisien.

Mika : Il se confie sur la mort de sa mère et son travail de deuil
Mika et sa mère, Joannie @BestImage

« Je veux répondre à la mort autant qu’à la vie »

Plus d’un mois après, Mika en a livré un peu plus sur son travail de deuil auprès de Télé 7 Jours :

Chaque fois que la vie nous blesse, que quelqu’un vous quitte ou décède, c’est un chapitre qui se ferme et un autre qui se présente. Je ne veux pas être écrasé par la vie, le stress, la tristesse. Et je sais que c’est facile de l’être. Je veux répondre à la mort autant qu’à la vie avec la même férocité.

À la question de savoir s’il était plus « force ou pudeur ? », l’artiste a répondu ainsi :

Oh… Les deux se croisent, parfois. Je veux métaboliser la peine autant que la joie.

Et on peut dire que Mika sait transformer ses paroles en actes. Afin de ramener de la joie dans les rues de Paris, il a rassemblé une équipe de 9 artistes afin d’habiller les espaces d’affichages publics d’oeuvres colorées et vivantes.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :