Michael Jackson pédophile ? Les 3T dénoncent à leur tour le documentaire choc

Michael Jackson pédophile ? Les 3T dénoncent à leur tour le documentaire choc
Les soupçons de pédophilie qui tournent autour de Michael Jackson sont relancés. Dans le documentaire « Leaving Neverland », deux jeunes hommes accusent le chanteur décédé d’avoir abusé d’eux. Les 3T, neveux de la star, dénoncent une "propagande" !

Ce jeudi 14 mars, Cyril Hanouna et ses chroniqueurs de Balance ton post ont longuement abordé le documentaire à charge contre Michael Jackson, Leaving Neverland.

Après avoir diffusé des extraits dans lesquels, deux hommes âgés d’une trentaine d’années révèlent avoir été victimes de violences sexuelles lorsqu’ils étaient enfants de la part du roi de la pop, les neveux de ce dernier ont accordé une interview exclusive à C8.

Les neveux de Michael Jackson le défendent : « Aujourd’hui, il n’est pas là, c’est à nous d’être sa voix »

Les 3T, Taj, Taryll et TJ Jackson prennent la défense de leur oncle. Selon eux, Wade Robson et James Safechuck mentent.

Ce documentaire était un ramassis de mensonges. C’était décevant parce que nous connaissions Wade. C’était encore une nouvelle personne qui trahissait mon oncle (…) et ça me dérange encore plus qu’il ne soit plus là pour se défendre.

Précise l’un des frères.

Ils n’ont rencontré personne de l’autre partie. Ce n’est pas juste.

Déplore Taj.

En effet, le clan de Michael Jackson n’était pas au courant du tournage de ce documentaire.

Ce n’est pas du journalisme. On appelle ça de la propagande, il n’y a pas d’autres mots pour ça. Quand tu apportes ton propre point de vue et que tu ne donnes pas l’occasion à l’autre camp de répondre… Ils nous l’ont caché !

Clame l’aîné des 3T.

Mais malheureusement, aux États-Unis, de tels procédés sont autorisés. La famille de Michael Jackson ne peut donc rien faire pour défendre le défunt en justice.

Il n’y a aucune loi qui protège Michael contre le mensonge, parce qu’il est mort. Si vous êtes en vie, alors, vous pouvez attaquer (…) La France, et je ne dis pas ça parce que c’est une télé française, cherche dans les deux camps, alors qu’aux États-Unis et en Angleterre, il n’y a pas de loi à propos de la diffamation des morts. Ils peuvent dire, dans ce documentaire, tout ce qu’ils veulent. Nous ne pouvons pas les attaquer.

Ils rappellent néanmoins qu’en 13 ans d’enquête, le FBI n’a jamais trouvé de preuves concrètes. Et précisent que bien qu’ils ne croient pas les plaignants, ils ne prennent pas les cas d’abus sexuels à la légère car ils en ont été victimes, eux-aussi.

 

Ce documentaire controversé sera diffusé le 21 mars prochain sur M6.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,