Mélanie Laurent : Elle a failli jouer dans un James Bond !

Mélanie Laurent : Elle a failli jouer dans un James Bond !
L’actrice Mélanie Laurent vient de révéler dans le magazine Première qu’elle avait failli avoir un rôle dans un James Bond il y a quelques années. Elle a raconté pourquoi elle l’avait loupé à Première !

Elle s’était faite plus discrète devant les caméras depuis quelque temps pour privilégier la réalisation. Mélanie Laurent a cependant repris le chemin des plateaux et on a pu la voir à l’affiche de la série Six Underground. Elle a aussi eu le rôle principal du film Oxygène qui sortira le 12 mai prochain sur Netflix. À l’occasion de la campagne de promotion qu’elle a faite pour celui-ci, Mélanie Laurent a accordé une interview à Première.

Et dedans, les lecteurs ont eu la surprise d’apprendre qu’elle avait failli obtenir un rôle dans un James Bond, il y a de cela quelques années. Si elle ne l’a pas eu, c’est tout simplement parce qu’elle avait complètement loupé son casting.

Mélanie Laurent a laissé une lettre à Sam Mendes

Et la comédienne avait conscience de cela dès sa sortie de la salle d’audition. À un point tel qu’elle a même laissé une lettre au réalisateur Sam Mendes :

On avait vite compris tous les deux que ce rôle ne serait pas pour moi. En sortant, je lui ai laissé une lettre où je lui expliquais à quel point j’aimerais travailler avec lui, même si je savais que ce ne serait pas cette fois-là. Un an après, il m’a rappelée et invitée à déjeuner à Londres. On a passé une journée à parler cinéma. Cela reste un souvenir merveilleux.

Une confiance en elle intacte

Le rôle qu’a manqué Mélanie Laurent est très certainement celui obtenu par Léa Seydoux qui interprète la bien-aimée de James Bond depuis 2015.

Mélanie Laurent @AFP
Mélanie Laurent @AFP

Avoir loupé cette chance n’a cependant pas anéanti la confiance en elle de Mélanie Laurent comme elle l’a affirmé au magazine :

Dans tout parcours, c’est souvent dans les moments où tu te sens prête que le rôle dont tu rêves n’arrive pas et quand tu n’y crois plus il surgit, résume-t-elle. Le but, entre les deux, est de continuer à travailler malgré tout, sans tomber dans l’aigreur et la frustration. J’ai retrouvé du plaisir à faire mon métier en ne lisant plus rien de ce qu’on écrit sur moi. Un fois pour toutes, j’ai choisi de suivre ce postulat : je suis une artiste je propose des choses… et les autres en pensent ce qu’ils veulent. Je fais, je trace et je ne me retourne pas. C’est la clé pour être heureuse.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :