Maurane : Sa fille Lou prépare son album posthume et s’exprime sur les derniers moments partagés avec sa mère

Maurane : Sa fille Lou prépare son album posthume et s’exprime sur les derniers moments partagés avec sa mère
Lou Villafranca, fille de la chanteuse belge Maurane en dit plus au sujet de la disparition de sa mère et de son album posthume de reprises de Jacques Brel.

Dans une interview accordée au Parisien, Lou Villafranca, la fille de Maurane, s’est exprimée sur la disparition de la chanteuse survenue le 7 mai 2018. Parmi les sujets évoqués, la fille endeuillée a souhaité parler de l’album sur lequel travaillait sa mère avant son décès, un hommage à Jacques Brel.

Un album de reprises avancé

C’est par ailleurs, l’un des derniers échanges que la jeune femme de 24 ans a eu avec sa mère :

La dernière fois que j’ai vu ma mère, c’était en studio. Elle était en train de travailler ses chansons […] Elle est morte brutalement sans avoir le temps de terminer cet album dont elle était très fière. Elle aurait aimé que ce disque soit terminé.

A-t-elle confié au quotidien.

Lou Villafranca l’assure, sa mère passionnée dédiait ses journées à son disque de reprises qui devait sortir fin octobre 2018. Parmi les titres enregistrés, des versions de « Ne me quitte pas« , « Vesoul« , « Quand on n’a que l’amour » ou encore « La chanson des vieux amants« . Des chansons qui comptent parmi les plus grands succès du virtuose belge.

Un dernier hommage au travail de sa mère

L’ultime hommage rendu à sa mère pour Lou, diplômée de Sciences Po, sera donc de finaliser cet album que la chanteuse belge de 57 ans peaufinait avant de disparaître soudainement en mai dernier des suites d’une mauvaise chute alors qu’elle était seule à son domicile. C’est donc de concert avec Philippe De Cock, le pianiste de Maurane, que sa fille a décidé de « reprendre la direction artistique » du disque qui compte déjà d’après elle « Plus de 14 chansons exploitables » grâce à des « maquettes de qualité ».

La jeune femme a révélé au cours de l’entretien que c’est bien la première fois qu’elle intervient « à ce point » sur l’un des disques de sa mère, qui « très pudique » vis à vis de sa fille, n’avait pas voulu la mêler outre-mesure à sa vie artistique. Bien qu’elle l’ait souvent accompagnée à l’âge de 10-12 ans sur ses tournées.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :