Manifestation contre le pass sanitaire : Arthur pousse un violent coup de gueule sur Instagram !

Manifestation contre le pass sanitaire : Arthur pousse un violent coup de gueule sur Instagram !
Après une nouvelle manifestation contre le pass sanitaire ce week-end à Metz, Arthur a passé un violent coup de gueule sur ses réseaux sociaux. Voici pourquoi.

« QUI peut être aussi stupide et ignorant ? » écrit Arthur sur Instagram.

Ce dimanche 8 août, l’animateur-producteur de TF1 a poussé un énorme coup de gueule sur ses réseaux sociaux. La cause ? Un message antisémite remarqué sur une pancarte lors d’une manifestation anti-pass sanitaire ce week-end à Metz.

Sur cette pancarte brandie par une manifestante, 13 noms de personnalités apparaissent. Elles sont qualifiées de « traîtres« . Parmi elles, une majorité appartient à la communauté juive.

Si rien sur ce panneau ne laisse transparaître un message antisémite, l’apparition du sigle « Qui » (le « q » étant agrémenté de cornes) fait directement référence à un signe de ralliement des militants antisémites. Un lien implicite entre le virus de la Covid-19 et les juifs qui a alors rendu furieux Arthur. En effet, le producteur a notamment dénoncé une « pancarte nauséabonde »

Le Ministre de l’Intérieur demande l’ouverture d’une enquête

Arthur n’a pas été le seul à faire part de sa colère sur les réseaux sociaux. En effet, Gérald Darmanin, le Ministre de l’Intérieur, a aussi fait part de sa consternation et de sa colère sur Twitter.

Cette pancarte est abjecte. L’antisémitisme est un délit, en aucun cas une opinion. De tels propos ne resteront pas impunis. J’ai demandé au Préfet de la Moselle de faire un signalement au Parquet sur la base de l’article 40. Les services de police sont mobilisés pour identifier leur auteur.

a-t-il posté sur le réseau social.

Dans la foulée, la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) annonçait dimanche son intention de porter plainte contre la manifestante.

La manifestante interpellée

Ce lundi 9 août, le préfet de Moselle, a annoncé l’ouverture d’une enquête. Il a également pu confirmer avoir « interpellé la jeune femme brandissant cette pancarte ».

Et si son identité n’a pas été communiquée au public, les internautes ont rapidement reconnu le visage de la manifestante. Il s’agit de Cassandre Fristot, une responsable politique d’extrême droite de Moselle, candidate du Front national aux élections législatives de 2012.

La suite de cette affaire qui ne fait que commencer se passera alors désormais au tribunal.

Que pensez-vous du coup de gueule d’Arthur ? On vous laisse nous donner vos avis en commentaire.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :