Magali Berdah revient sur le meurtre de sa belle-sœur : « Ce sont des images impossibles à oublier »

Magali Berdah revient sur le meurtre de sa belle-sœur : « Ce sont des images impossibles à oublier »
Traumatisée par le meurtre de sa belle-sœur et du compagnon de cette dernière, Magali Berdah est revenue sur ce crime qui a changé sa vie et celle de ses proches.

En octobre dernier, une terrible tragédie a touché Magali Berdah et ses proches. Sa belle-sœur et son compagnon ont été retrouvés assassinés chez eux à Marseille. Ce sont leurs filles qui ont découvert les corps.

Magali Berdah : Ces images qu’elles n’arrivent plus à effacer de sa mémoire

Ce 2 décembre 2021, Magali Berdah a bien voulu en dire davantage à Jordan de Luxe pour TéléStar Play.

Nous avons des doutes sur un voisin, les preuves sont probantes… Je ne peux pas tout vous dire mais nous allons vite savoir. Il y a un vrai problème dans le processus de la justice aujourd’hui.

a-t-elle déclaré avant de revenir sur le moment où elle a vu le corps de sa belle-sœur chez le médecin légiste.

Je l’ai vue à l’institut médico-légal, ce sont des images impossibles à oublier.

"Mission Princes et Princesses" : Magali Berdah dévoile les coulisses du casting
Magali Berdah @Instagram

Des vies à jamais changées

Les trois filles de la regrettée maman sont âgées de 12 à 24 ans. Magali Berdah s’occupe désormais d’elles et doit aussi soutenir son compagnon Stéphane Teboul qui a perdu sa sœur.

Je ne sais pas comment on peut faire pour se relever de tout ça (…). Je lui sers d’épaule… des fois, c’est dur. Il faut être là pour lui, pour les petites car c’est nous qui les gardons et aussi pour les grands-parents.

a-t-elle déclaré.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Magali Berdah (@magaliberdah)

Sur TPMP, en octobre dernier,  Magali Berdah en avait dit plus sur cette affaire :

Mes nièces ont cherché à joindre leur mère et étant sans nouvelle d’elle, elles sont allées voir sur place. Julie l’aînée a trouvé sa mère et son ami par terre. Ses deux petites sœurs attendaient au parking. Elles l’ont entendu crier et sont montées. Le voisin de palier (qui est le meurtrier présumé) est sorti et l’a prise dans ses bras. Les deux grandes sont restées jusqu’à 22 heures sur le parking pour attendre la police judiciaire, avant d’aller au commissariat jusqu’à 01h du matin.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :