Lucie Lucas : l’actrice de Clem révèle avoir été victime de viols

Lucie Lucas : l’actrice de Clem révèle avoir été victime de viols
Lucie Lucas a fait une révélation glaçante ce 23 novembre. La jeune actrice affirme avoir été victime d'agressions sexuelles et de viols.

Terrible révélation de la part de l’actrice Lucie Lucas, star de la série Clem sur TF1. Dans un long message sur son compte Instagram, elle a révélé qu’un garçon, âgé de deux ans de plus qu’elle, l’avait violé durant son adolescence.

Lucie Lucas publie un message glaçant

C’est un message qui a sans doute demandé beaucoup d’efforts à Lucie Lucas, l’actrice française de 33 ans qui incarne Clémentine Boissier à l’écran. Alors que le collectif féministe « Nous Toutes » défilait dans les rues de Paris, elle a révélé pourquoi cette cause la touchait personnellement. A plusieurs reprises elle a été victime de viols et d’agressions sexuelles. Elle n’hésite pas à livrer le terrible récit de son viol.

J’aimais secrètement ce garçon de deux ans de plus que moi. Je n’ai pas aimé qu’il s’en aperçoive et me viole dans sa cave quand je pleurais toutes les larmes de mon corps. en disant non mais que je ne criais pas ni me débattais pour épargner ma mère qui attendait dans sa voiture à quelques mètres de là, que je finisse mes adieux romantiques

Elle précise ensuite à quel point cela aura été difficile de se livrer ainsi.

Je me rends compte aujourd’hui combien c’est terrifiant de parler même sans donner de noms, de dates ou de lieux. Je n’ai pas le courage de certaines mais je voudrais leur faire part de toute mon admiration et reconnaissance face à leur force immense et bienfaitrice.

La jeune femme explique avoir vécu des attouchements à plusieurs reprises, durant sa vie. « Des souvenirs sexuellement désagréables j’en ai depuis que j’ai 3 ans » avoue-t-elle. L’actrice raconte également les gestes déplacés de son professeur de théâtre qui lui tâtait « les seins naissants » et remontait « sa main le long de mes cuisses chaque fois que je me trouvais à côté de lui ». Dans son texte, elle évoque également un autre viol, celui de son petit ami de l’époque, qui souhaitait la punir parce qu’il la pensait infidèle.

View this post on Instagram

De tout mon cœur avec les femmes et les hommes qui marchent dans la rue aujourd'hui contre les violences faites au femmes. Ce que je partage avec vous dans ce post est une partie de mon intimité, un extrait de ce que je suis. Merci à toutes les femmes qui ne se taisent plus. Je me rends compte aujourd'hui combien c'est terrifiant de parler même sans donner de noms, de dates ou de lieux. Je n'ai pas le courage de certaines mais je voudrais leur faire part de toute mon admiration et reconnaissance face à leur force immense et bienfaitrice. Je ne souhaite pas de tribunal populaire, en ce qui me concerne je ne souhaite pas de tribunal du tout. Adèle à raison, il n'y a pas de monstres. Mais il y a une société qui doit se réveiller, avec tous ses individus, et tendre vers le respect et l'épanouissement de chacun dans l'équité et la justice. Liberté Égalité Fraternité @noustoutesorg #stopviolencesfemmes @fondationdesfemmes @sosfemme_ @nonalaviolencefaiteauxfemmes #metoo

A post shared by Lucie Lucas (@lucie_lucas_comedienne) on

Si les témoignages sont glaçants, Lucie Lucas a déjà précisé qu’elle ne voulait pas de tribunal, mais provoquer un réveil de la société « avec tous ses individus ».

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :