Luc Besson accusé de viol : Le réalisateur sort de son silence

Luc Besson accusé de viol : Le réalisateur sort de son silence
Luc Besson fait son mea culpa alors qu'il est toujours accusé de viol. Un entretien vérité dans lequel il met surtout l'accent sur sa famille et nie les accusations qui pèsent contre lui.

Est-ce la fin des ennuis judiciaires pour Luc Besson ? Pas encore, loin de là. Depuis plus d’un an, le réalisateur français est accusé de viol par la comédienne Sand Van Roy. Si la plainte a été classée sans suite, le réalisateur de Léon a ensuite fait face à une nouvelle enquête pour agression sexuelle aux Etats-Unis. Pour ne rien arranger, la première affaire vient d’être ouverte à nouveau sous la forme d’une information judiciaire. Pris dans la tourmente de #MeToo, il vient de s’exprimer dans un long entretien accordé à BFMTV.

Luc Besson demande pardon

Dans cette interview, Luc Besson commence par répéter qu’il est innocent.

Je n’ai pas violé cette femme. Je n’ai jamais violé une femme de ma vie. Je n’ai jamais levé ma main sur une femme. Je n’ai jamais menacé une femme.

Plus avant, il précise n’avoir « jamais drogué une femme » ou avoir contraint « physiquement ou moralement ».

Pour autant, Luc Besson, ressent le besoin de présenter des excuses, à son épouse et à sa famille. Il admet en effet avoir eu une relation durant deux ans avec la plaignante.

J’ai eu une relation avec cette jeune personne, pendant deux ans. J’ai des responsabilités. J’ai commis des erreurs et j’ai fait des fautes. Et j’ai aussi menti moi-même.

Infidèle oui, violent non.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :