Line Renaud s’engage encore une fois pour l’euthanasie : « Je veux choisir ma façon de mourir »

Line Renaud s’engage encore une fois pour l’euthanasie : « Je veux choisir ma façon de mourir »
Alors que le 8 avril, est débattue à l’Assemblée nationale une proposition de loi sur la fin de vie, Line Renaud a réaffirmé son engagement pour cette cause.

C’est un sujet de société très important sur lequel de plus en plus de Français se positionnent favorablement. Tant et si bien qu’une proposition de loi concernant l’aide active à mourir est débattue le 8 avril devant l’Assemblée nationale.

Malheureusement, quatre députés tentent de faire obstruction à cette proposition de loi en déposant plusieurs milliers d’amendements. Des personnalités publiques se sont, elles, positionnées sur le sujet en affirmant leur désir de voir l’aide active à mourir légalisée. La chanteuse Françoise Hardy a ainsi lancé un déchirant appel pour demander à ce qu’on l’aide à mourir car elle souffre trop.

Line Renaud engagée depuis longtemps dans ce combat

Une autre figure de proue du combat est Line Renaud. L’ancienne chanteuse et meneuse de revue de 92 ans est positionnée sur le sujet depuis bien longtemps mais elle a tenu à réaffirmer sa volonté :

On choisit sa façon de vivre. On doit choisir sa façon de mourir. C’est tout simple ! Je veux choisir ma façon de mourir.On ne doit pas décider pour moi. je reçois tous les jours une lettre sur ce problème, de personnes qui me disent : « J’ai perdu ma mère dans des souffrances épouvantables. On n’a rien pu faire… » Il y a eu la loi pour l’avortement, il y a eu la loi pour la peine de mort… Il faut qu’il y ait une loi pour l’euthanasie.

Line Renaud @AFP
Line Renaud @AFP

« Si notre vie nous appartient, il doit absolument en être de même pour notre mort »

Plus tôt dans le mois, Line Renaud s’était déjà fendue d’un courrier sur le sujet adressé aux parlementaires pour leur demander de faire passer cette loi :

Le 8 avril, vous aurez à examiner un texte très important. Capital même ! Capital parce qu’il touche à notre bien le plus précieux, la liberté. Notre liberté ultime et souveraine : celle de mourir dans la dignité ! Ayant vécu libre et digne, je ne peux imaginer mourir enchaînée et contrainte. Si notre vie nous appartient, il doit absolument en être de même pour notre mort.

Reste à savoir si la demande de Line Renaud, Françoise Hardy et bien d’autres anonymes sera entendue ou non !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :