Line Renaud engagée auprès de Sidaction : « On me disait : « Laissez-les mourir ! » »

Line Renaud engagée auprès de Sidaction : « On me disait : « Laissez-les mourir ! » »
Ce jeudi 25 juin, Line Renaud sera à la tête de « 100 Ans de comédies musicales - Les stars chantent pour le Sidaction » en prime-time sur France 2 auprès de Jean-Paul Gaultier.

C’est une soirée événement que propose France 2 en prime time ce jeudi 25 juin 2020. En effet, la chaîne va proposer aux téléspectateurs l’émission 100 Ans de comédies musicales – Les stars chantent pour le Sidaction.

A l’occasion du Sidaction, France 2 propose cette fiction-variété mettra en scène plusieurs artistes qui vont revisiter les plus grandes comédies musicales, transportant les téléspectateurs de Broadway à Paris à travers d’incroyables mises en scène.

Chimène Badi, Patrick Bruel, Bilal Hassani, Vincent Niclo, Anggun, Elodie Frégé, Loïc Nottet, Arielle Dombasle seront de la partie.

Line Renaud, très attachée à la cause

Le programme devait en premier lieu être diffusé en avril dernier avant d’être reporté en raison de la crise de coronavirus. C’est pour TV Mag que Line Renaud a bien voulu s’exprimer.

L’annulation du Sidaction a été une catastrophe pour nous. Habituellement, ce week-end permet de collecter environ 4 millions d’euros. C’est donc une grande perte pour l’association, la recherche et les personnes vivant avec le VIH. De plus, pendant le confinement certaines actions de prévention ont été stoppées, des projets de recherche ont été suspendus. Mais je crois en la générosité des Français, même s’ils sont déjà très sollicités.

L’actrice a rappelé que le Sida a déjà fait 37 millions de morts dans le monde. Le combat contre le Sida, elle le mène depuis des années désormais, malgré les détracteurs.

J’ai commencé ce combat il y a trente-cinq ans un peu par hasard, car j’étais aux États-Unis quand la maladie s’est déclarée. Je me suis dit que les artistes allaient devoir s’impliquer aussi en France. J’appelais les gens pour faire des galas. Ce n’était pas facile. J’ai été détestée par le public. J’ai reçu des lettres d’insultes, on me disait : « Laissez-les mourir ! ».

Comme l’a indiqué Line Renaud, si la recherche a énormément progressé, le combat contre le Sida reste encore un combat à mener.

Il y a encore 1,7 million de nouvelles infections par an dans le monde et 6 000 en France. Ici, 173.000 personnes vivent avec le VIH et 24.000 ignorent leur séropositivité.

Qu’en pensez-vous ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :