Laure Manaudou et Jérémy Frérot évacués pour éviter les flammes : « C’était intenable »

Laure Manaudou et Jérémy Frérot évacués pour éviter les flammes : « C’était intenable »
Alors les incendies font rage en Gironde, Laure Manaudou et Jérémy Frérot ont dû évacuer en urgence pour éviter le pire. Le chanteur se confie.

C’est une catastrophe sans précédent qui s’abat en Gironde. Les incendies dévastent tout sur leur passage et menacent de nombreuses habitations. Parmi celles-ci se trouve notamment celle de Laure Manaudou et Jérémy Frérot.

Le célèbre chanteur a bien voulu se confier ce mardi 19 juillet au Parisien. L’occasion pour lui de révéler qu’il a dû quitter sa maison avec sa famille.

Jérémy Frérot papa : Laure Manaudou a donné naissance à leur deuxième enfant ensemble !
Jérémy Frérot et Laure Manaudou @Getty Images

Une soirée effrayante

Jérémy Frérot vit non loin du bassin d’Arcachon avec sa compagne Laure Manaudou et leurs enfants. Malheureusement, ils ont dû quitter en urgence leur maison de peur d’être pris par surprise par les flammes de plus en plus proches.

Hier, depuis le chemin qui mène à chez moi, je voyais les flammes de la forêt, cela grossissait et cette nuit, on a dû évacuer, il y avait trop de fumée, c’était intenable. Cela rentrait dans la maison, impossible de s’endormir, on a eu peur de s’intoxiquer et de ne jamais se réveiller.

a-t-il déclaré avant d’ajouter :

Nous avons trois enfants avec Laure et on n’avait pas envie qu’on vienne nous réveiller à 4 heures du matin. Donc, on a joué la précaution. Puis le maire a ensuite demandé à toute la zone d’évacuer.

Le couple a pensé à la sécurité de Manon, née d’une précédente relation avec Frédérick Bousquet, de Lou et du petit dernier âgé d’un an.

Jérémy Frérot , qui a des amis pompiers en train de combattre les flammes, se dit « en état de choc ».

Une prise de conscience nécessaire

Pour Jérémy Frérot, il est grand temps que l’on prenne enfin conscience de la réalité que représente le réchauffement climatique.

Cela fait déjà un moment que j’essaye de sensibiliser sur le réchauffement climatique et certains m’ont déjà répondu : ‘C’est bien joli, mais on n’a pas de preuve, rien n’est concret.’ Le fait de jeter sa paille en plastique et dire que cela va dans l’organisme d’une tortue, nous, on ne le voit pas. Là, le réchauffement climatique, on le prend en pleine gueule. Hier, on ressentait 50 °C comme température, et il faisait officiellement 43 °C, c’est le record historique de la ville, c’était intenable dans le sud du bassin d’Arcachon. C’est très concret maintenant.

Il a peur que les incendies deviennent monnaie courante en Gironde.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,