Kendall et Kylie Jenner : Les deux sœurs sont au cœur d’une grosse polémique

Kendall et Kylie Jenner : Les deux sœurs sont au cœur d’une grosse polémique
Frappée par la crise liée au coronavirus, la marque de prêt-à-porter de Kendall et Kylie Jenner aurait tout simplement arrêté de verser les salaires de leurs employés d'usine au Bangladesh. Face à la polémique, les sœurs de Kim Kardashian ont réagi à ces accusations.

Le clan Kardashian-Jenner doit faire face à un nouveau scandale. En effet, les petites dernières, Kendall et Kylie ont été accusées de ne plus payer les salaires des employés de leur marque de prêt-à-porter. L’information a été diffusée par le site de mode éthique ReMake depuis le 11 juin dernier.

En ces temps de pandémie, nous n’avons pas besoin de la philanthropie de Kendall et Kylie Jenner. Ce dont nous avons plutôt besoin, ce sont de bonnes pratiques managériales. Kendall + Kylie appartient à Global Brands Group qui a refusé de payer ses fournisseurs de vêtements pour les commandes passées en février et en mars suite à une baisse des ventes causée par la pandémie de coronavirus.

Le site a même repris un communiqué rédigé par Rick Darling, le directeur de la société en question. Il y a expliqué :

Compte tenu de l’imprévisibilité de la situation, nos partenaires détaillants ont annulé des commandes. Les stocks et articles en production pouvant ne pas être vendus, nous n’avons pas d’autre choix que de prendre la décision difficile d’annuler toutes les commandes 2020 de tous les fournisseurs.

View this post on Instagram

/ Celebrities have joined the #PayUp group chat. (cc @kyliejenner, @kendalljenner, @diddy, @iamcardib) ⠀ In this pandemic, we do not need feel-good philanthropy from Kendall and Kylie Jenner, P. Diddy, and Cardi B. What we need, instead, is good business practices !!! ⠀ Kendall + Kylie, is owned by Global Brands Group, who refused to pay its garment suppliers for orders produced in February and March following a drop in sales caused by the coronavirus pandemic. “Given the unpredictability of the situation, our retail partners have cancelled orders, and existing inventory and product in production may have no sell-through. Consequently, we have no choice but to make the difficult decision to cancel all S/S 2020 orders from all suppliers (without liability),” wrote Rick Darling, CEO of Global Brands Group in a letter dated March 21, 2020. ⠀ However, the fact of the matter is that Global Brands Group does have a choice — it’s just choosing not to implement it. ⠀ Kylie and Kendall aren’t the only celebrity culprits allowed to distance themselves from this devastating truth. Also owned by Global Brands Group? ⠀ P. Diddy’s Sean Jean line. The irony here is difficult to overlook. Recently, P.Diddy launched #OurFairShare, a platform to help minority entrepreneurs access funds in the midst of the COVID-19 pandemic, which is admirable. ⠀ But we talked to an entrepreneur in Bangladesh, Mostafiz Uddin, of Denim Experts, who runs a sustainable denim factory. Global Brands Group owes him hundreds of thousands of dollars for products his workers made + shipped in February. ⠀ In April, he pleaded w/ Global Brands Group, “Here my workers are hungry, they are being agitated, they are very angry. I have promised them to pay wages. So please please make my payment.” We would hope that P.Diddy, who cares about #COVID19’s disproportionate impact on Black + Brown people, would ensure that his line does the same. Seems only fair.

A post shared by 𝗿𝗲𝗺𝗮𝗸𝗲 (@remakeourworld) on

« Cette information est erronée »

Loin de se laisser faire, Kendall et Kylie Jenner ont démenti cette nouvelle. Il y a quelques jours, elles ont rétabli la vérité dans un long message publié sur le compte Instagram de leur marque.

Nous souhaitons réagir à la rumeur malheureuse et fausse selon laquelle la marque Kendall + Kylie appartient au groupe Global Brands Group et a cessé de payer les employés d’ateliers au Bangladesh à cause du Covid-19. Cette information est erronée. La marque Kendall + Kylie appartient à 3072451 Canada Inc., pas à Global Brands Group. La marque a travaillé avec CAA-GBC dans un cadre de vente et développement, mais nous n’avons actuellement aucune relation avec GBC.

Et d’ajouter :

Nous savons que c’est une période difficile pour l’industrie de la mode et les employés du textile dans l’ensemble, et continuons à soutenir tous nos partenaires qui travaillent dans les ateliers qui fabriquent nos produits. Nous fabriquons dans le monde entier et n’avons reçu aucune plainte des usines qui produisent nos articles.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,