Karine Le Marchand : Polémique autour des travaux de sa maison, elle prend une décision radicale

Karine Le Marchand : Polémique autour des travaux de sa maison, elle prend une décision radicale
Karine Le Marchand n'est pas du genre à se laisser faire. Non, l'animatrice de M6, au coeur d'un bad buzz bien malgré elle, a décidé de faire une mise au point sur ses réseaux sociaux.

Karine Le Marchand se retrouve actuellement au coeur d’un « bad buzz » comme elle le dit elle-même. En cause, sa maison secondaire située dans la région Région Provence-Alpes-Côte d’Azur où elle a récemment été nommée ambassadrice pour « l’agriculture et l’écoresponsabilité ». Le site Marsactu n’a pas tardé à dévoiler que pour ce faire, elle allait toucher une subvention de 117 000 euros, qui devait être soumise au vote des élus régionaux le 28 octobre prochain.

L’animatrice de M6 expliquait alors :

C’est parce que j’achète dans la région, que j’ai pris contact avec leurs services, on a beaucoup parlé et j’ai proposé mon projet. Ça a mené à l’idée que je devienne ambassadrice. Nous avons des actions très concrètes en préparation.

Et de préciser :

Je ne fais pas payer ma maison par la région, ni mon parquet, ni les travaux, ni l’électricité.

Une subvention qui fait polémique

Comme l’expliquaient nos confrères de TV Mag, cette subvention avait pour but de transformer sa maison en un « démonstrateur pédagogique de rénovation énergétique ». L’idée principale était de faire des « captations vidéos diffusées au grand public avec une vocation pédagogique [pour] apporter une vulgarisation du sujet de la rénovation écologique afin de contribuer à sa massification ».

Karine Le Marchand : Pourquoi elle présentera L'Amour est dans le Pré en fauteuil roulant
Karine Le Marchand dans L’Amour est dans le Pré @Instagram

Une mise au point !

Mais force est de constater que ce projet fait couler beaucoup d’encre. Ainsi, Karine Le Marchand a pris une nouvelle fois la parole, sur Instagram, afin de faire une mise au point.

En effet, l’animatrice de M6 a tout d’abord expliqué :

La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur a lancé en 2018 un cadre d’intervention « Bâtiment exemplaire », voté sous la référence de délibération n° 18-409, et permettant de financer « tout projet ayant trait aux maisons éco-responsables, pour participer à la maîtrise d’œuvre dans un but de rénovation énergétique exemplaire ». Comme tout citoyen, j’ai fait appel à cette subvention, sachant qu’elle exige d’embaucher en retour: un architecte Qualité environnementale, un économiste du bâtiment, un bureau d’études, et un Assistant Maître D’ouvrage Qualité Environnementale. Cette charge est très coûteuse et exigeante.

Avant de préciser :

Devant la polémique, qui prend sans doute sa source dans des querelles politiques auxquelles je refuse de prendre part, je préfère continuer sereinement et totalement librement mon projet de rénovation. Je renonce donc à cette demande de subvention, et à ses obligations. Ça s’appelle de l’ÉGO responsabilité, fondamentale pour poursuivre ma route verte et luxuriante.

Vous l’aurez compris, Karine Le Marchand a préféré renoncé à cette subvention. Fin de la polémique ? Mystère ? Ce qui est sûr, c’est que la liberté n’a pas de prix !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :