Karine Le Marchand assume sa chirurgie esthétique : « J’ai réparé ce qui n’allait pas »

Karine Le Marchand assume sa chirurgie esthétique : « J’ai réparé ce qui n’allait pas »
Karine Le Marchand est une animatrice qui n’hésite pas à dire tout ce qu’elle pense et c’est aussi pour ça qu’elle est l’une des présentatrices les plus appréciées des Français. Quand on lui parle de chirurgie esthétique, elle ne tourne pas autour du pot.

Les fans de Karine Le Marchand sont ravis de pouvoir la retrouver tous les lundis soir à la présentation de L’Amour est dans la Pré sur M6. L’animatrice la plus proche des agriculteurs de France a bien voulu accorder une interview à nos confrères de Femme Actuelle.

Durant cet entretien, elle n’a pas hésité à avouer avoir eu recours à la chirurgie esthétique.

Karine Le Marchand
Karine Le Marchand @DR

Karine Le Marchand contre l’hypocrisie

Cash, Karine Le Marchand n’a rien a caché et a avoué avoir opéré quelques modifications corporelles.

Je suis contre cette hypocrisie qui consiste à dire aux femmes qu’il faut qu’elles restent jeunes et belles, mais sans jamais ne rien faire ‘sinon ça ne fait pas naturel.

a-t-elle déclaré avant d’ajouter :

Moi, j’ai fait de la chirurgie, et je l’assume !

Sans entrer dans les détails, elle a tout de même précisé :

J’ai réparé ce qui n’allait pas et je vis avec le reste. Évidemment, je n’ai plus la peau aussi ferme qu’à 25 ans, mais je ne peux rien y faire.

Une manière de se sentir plus à l’aise face caméra

Karine Le Marchand garde toujours son humour légendaire, même sur des sujets qui, pour certains, peuvent être plus sensibles.

L’avantage, c’est qu’en vieillissant on perd aussi un peu la vue, donc on voit moins les détails ! Je ne peux pas dire que je le vis avec sérénité, mais j’essaie de le vivre avec sagesse.

a-t-elle déclaré.

Elle n’a pas hésité à affirmer que certaines de ses consœurs ne supportaient pas d’être filmées d’un certain angle et faisaient leur possible pour paraître au mieux de leur forme à la télévision. De son côté, elle préfère faire les modifications nécessaires au préalable.

J’aime cette liberté de ne pas avoir à me poser de questions. J’ai collaboré avec beaucoup d’animatrices qui refusaient d’être filmées sous tel ou tel profil, qui rentraient le ventre dès qu’on commençait à tourner… Bref, qui étaient préoccupées par des petits défauts physiques qui prenaient beaucoup de place dans leur tête et les empêchaient d’être elles-mêmes… Je préfère faire attention en amont et me sentir bien quand je tourne.

Karine Le Marchand n’incite personne à faire quoi que ce soir et précise bien que chacun doit « faire ce qu’il veut et le faire pour soi ». Elle a tout de même ajouté :

Je pense que le bon moment, c’est quand on n’est plus en accord avec ce que l’on voit dans le miroir. Il y a des gens plein d’énergie, de vie et d’envie qui sont physiquement usés et fatigués. Je crois que c’est handicapant au quotidien de ne pas se reconnaître dans l’image qu’on renvoie.

Que pensez-vous ?

 

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :