Jeremy Renner : L’acteur accusé de tentative de meurtre par son ex-femme

Jeremy Renner : L’acteur accusé de tentative de meurtre par son ex-femme
L'affrontement judiciaire entre Jeremy Renner et Sonni Pacheco pour la garde de leur fille se poursuit. D'après le site américain TMZ, la mannequin accuse son ex-mari de l'avoir menacée de mort et d'avoir affirmé vouloir mettre fin à ses jours en mettant un pistolet dans sa bouche.

En 2014, le comédien Jeremy Renner épousait la mannequin canadienne Sonni Pacheco, après leur rencontre sur le tournage de Mission: Impossible – Protocole Fantôme en 2011. Une union célébrée un an après la naissance de leur fille Ava, en mars 2013, et qui n’a duré que dix mois. Le top-model a en effet demandé le divorce en 2015, évoquant alors des différends irréconciliables. Le juge avait alors tranché pour une garde partagée de la petite Ava.

Or, l’affaire autour de la séparation entre la star d’Avengers et son ex-femme vient de prendre un nouveau tournant. Sonni Pacheco avait déjà assuré s’être sentie en danger à cause de la collection d’armes à feu de son ex-mari. Alors qu’elle redemande la garde exclusive de leur fille, la mannequin a récemment affirmé que Jeremy Renner l’aurait menacée avec l’une d’entre elles.

Les représentants de Jeremy Renner répondent aux accusations

Selon Sonni Pacheco, le comédien de 48 ans aurait évoqué l’idée d’assassiner son ex-femme. Cette dernière affirme, comme le relate TMZque Jeremy Renner aurait dit à un proche « qu’il ne pouvait plus la supporter et qu’il voulait qu’elle disparaisse ».

Sous l’emprise de l’alcool et de stupéfiants, l’acteur aurait par ailleurs menacé de mettre fin à ses jours, en novembre dernier. D’après son ex-femme, il aurait mis l’une de ses armes dans sa bouche, avant de tirer un coup de feu au plafond alors que sa fille dormait dans sa chambre. Il aurait également laissé de la cocaïne sur le comptoir de la salle de bain, auquel la petite Ava avait accès.

La défense de Jeremy Renner a rapidement rétorqué avec des documents légaux. L’acteur a notamment assuré que Sonni Pacheco aurait mis au point de fausses allégations concernant sa consommation de drogues et d’alcool. Il a également dévoilé des tests revenus négatifs effectués durant trois mois, afin de démentir ces accusations. Pour prouver qu’il se comporte comme un père responsable, l’acolyte de Scarlett Johansson dans Avengers a également engagé un spécialiste de la santé mentale, chargé d’encadrer les visites à sa fille.

Un représentant de Jeremy Renner vient de déclarer au site People :

Le bien-être de sa fille Ava sera toujours la priorité pour Jeremy. C’est au tribunal de décider. Il est important de noter les dramatisations faites dans les déclarations de Sonni proviennent d’un seul point de vue, et sont faites avec un but précis en tête.

Le 7 novembre prochain, Sonni Pacheco et le comédien seront entendus devant le juge au cours d’une nouvelle audience.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :