Jeremstar : Le blogueur fou de joie et blanchi trois ans après le Jeremstargate

Jeremstar : Le blogueur fou de joie et blanchi trois ans après le Jeremstargate
Plus de trois ans après le scandale qui a éclaboussé sa carrière, Jeremstar vient d'annoncer avoir été innocenté dans cette affaire. C'est ce mercredi 16 juin que l'ancien blogueur a annoncé la nouvelle sur Instagram.

En janvier 2018, Jeremstar, de son vrai nom Jérémy Gisclon, vivait une véritable descente aux enfers à la suite de graves accusations proférées par Aqababe. Accusé d’avoir recruté des jeunes garçons mineurs pour satisfaire l’appétit sexuel d’un de ses amis, Pascal Cardonna, surnommé Babybel, l’ancien blogueur très proche des candidats de télé-réalité a fait l’objet d’une plainte pour « corruption, agression sexuelle sur mineur et recours à la prostitution« .

Pascal Cardonna et Jeremstar en 2017
Pascal Cardonna et Jeremstar en 2017 @ Instagram

Plusieurs témoignages de victimes présumées, accompagnées de vidéos et captures de conversations troublantes, ont ensuite fleuri sur la Toile. Jeremstar a cependant toujours démenti avoir pris part à cette histoire. Finalement, le plaignant a retiré sa plainte et reconnu avoir menti.

Une période sombre pour Jeremstar

Alors qu’il était à l’apogée de sa carrière, Jeremstar a vu tout s’écrouler en quelques jours. Il a ainsi perdu sa place de chroniqueur sur C8, dans Salut Les Terriens, mais également de nombreux contrats publicitaires, les annonceurs ayant préférer se désolidariser du jeune homme. Un douloureux passage à vide qui n’a pas été sans conséquences.

Mais ce mercredi 16 juin, Jeremstar vient enfin de voir le bout du tunnel. C’est avec une grande émotion qu’il annoncé sur Instagram avoir été innocenté et que l’affaire avait été classée sans suite :

3 ANS ET DEMI POUR QUE LA JUSTICE ME DONNE RAISON. J’ai reçu un courrier du procureur de Nîmes, en charge de l’enquête de ce qui a injustement été appelé le « Jeremstargate » par mes cyberagresseurs et les médias. « L’affaire a été classée sans suite à l’égard de M. Jérémy Gisclon, aucune infraction n’ayant été retenue ».

Un soulagement bien tardif

Jeremstar a très mal vécu ces trois dernières années, comme il l’a rappelé en légende de sa photo, sur laquelle il prend la pose assis, tenant une pancarte où il est inscrit : « Je suis innocent » :

J’ai vécu un enfer qui m’a littéralement détruit. (…) J’ai été condamné par le tribunal populaire des réseaux sociaux sans que personne au fond ne connaisse la vérité de toute ce complot. Il a fallu que je me batte pour ne pas sombrer. (…) Ces trois ans et demi auront été les plus longs de ma vie. J’ai beaucoup attendu, beaucoup pleuré et puis je vais aujourd’hui peu à peu me relever.

Le jeune homme a cependant bien l’intention de ne pas laisser ses détracteurs impunis. Car cest à présent lui qui les attaque en justice et espère vivement qu’ils seront condamnés avec sévérité :

J’ai hâte que ces gens qui ont détruit ma vie payent.

C’est ensuite en larmes que Jeremstar s’est exprimé en story sur le célèbre réseau social, bouleversé par le verdict :

J’attendais ça depuis tellement longtemps. (…) Je suis hyper content d’avoir reçu ce document.

L’ancien blogueur a ensuite chaleureusement remercié ses fans fidèles mais également son petit ami, « qui a été très présent et qui lui aussi n’a jamais cru à ses horreurs ».

Voilà donc un homme bien entouré prêt à prendre sa revanche.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :