Jeremstar : Ses activités « en suspens », est-ce la fin du blogueur ?

Jeremstar : Ses activités « en suspens », est-ce la fin du blogueur ?
Depuis la diffusion d’une vidéo compromettante sur Jeremstar et de lourdes accusations concernant son entourage, le blogueur a arrêté toutes ses activités. Son agent en dit plus sur le business du jeune homme.

Jeremstar est au cœur du plus grand bad buzz de sa carrière. Le célèbre blogueur qui a su s’imposer grâce à ses nombreux scoops sur le monde de la télé-réalité est sur toutes les lèvres. Une vidéo de ce dernier se masturbant a été publiée sur internet avant que des accusations d’actes sexuels sur mineurs concernant son ami Pascal Cardonna ne soient révélées au grand jour par un autre blogueur.

Autrefois très actif sur Snapchat, Jeremstar ne publie plus rien. Son blog est en stand-by ainsi que son site Gossip.fr après avoir décidé de suspendre son activité de chroniqueur pour Salut les Terriens sur C8.

Jeremstar : Un business juteux en péril ?

Clarisse Mérigeot, l’agent du blogueur, s’est exprimée pour le Journal du Dimanche. Elle a déclaré : « Tout est en suspens. »

Ainsi, comme l’affirment nos confrères de PurePeople, Jeremstar passe à côté des 2 000 euros approximatifs qu’il touchait pas émission dans Salut Les Terriens. Ce n’est pas tout puisqu’en faisant une pause sur Snapchat, il fait une croix sur les « 10 000 euros la journée » qu’il gagnait grâce à une story. La somme pouvait grimper jusqu’à 80 000 euros.

Son agent a précisé que les annonceurs n’avaient pour le moment pas décidé de rompre leurs collaborations avec le jeune homme. Cependant, Stéphane Attal, cofondateur de l’agence média Les Influenceurs, est persuadé que le business de Jeremstar ne ressortira pas indemne de cette affaire.

Pour Julien Boulenguer, directeur associé de Brand and Celebrities, start-up spécialisée dans l’influence digitale, c’est soit ça passe, soit ça casse.

S’il arrive à revenir, il aura gagné en notoriété. Il fera une Nabilla.

L’avenir nous le dira…

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,