Jamel Debbouze fier des prénoms qu’il a donné à ses enfants : « Je suis Français »

Jamel Debbouze fier des prénoms qu’il a donné à ses enfants : « Je suis Français »
Critiqué pour les prénoms qu'il a choisi de donner à ses enfants, nés de son mariage avec Mélissa Theuriau, Jamel Debbouze s'est expliqué dans "Sept à Huit" et indiqué qu'il ne s'agissait pas d'une "trahison".

En couple depuis 2007, Jamel Debbouze et Mélissa Theuriau se sont mariés l’année suivante, le 7 mai 2008. Ils sont par la suite devenus les heureux parents d’un garçon prénommé Léon, âgé de 13 ans, et d’une petite Lila, qui fêtera ses 11 ans en septembre prochain.

Celui qui fait partie des humoristes préférés des Français s’est confié dans Sept à Huit sur le choix des prénoms de ses enfants. Un extrait de l’entretien qu’il a bien voulu accorder à Audrey Crespo-Mara a été dévoilé sur les réseaux sociaux ce dimanche 3 juillet.

Mélissa Theuriau et Jamel Debbouze
Mélissa Theuriau et Jamel Debbouze @ DR

Un choix assumé

S’il y a des parents qui ont un peu de mal à se mettre d’accord lorsqu’il s’agit de nommer leur progéniture, Jamel Debbouze et Mélissa Theuriau ont dû s’atteler deux fois à la tâche. Cependant, avoir décidé d’appeler leur fils Léon Ali et leur fille Lila, Fatima, Brigitte, qui porte les prénoms de ses deux grands-mères, n’a pas plus à tout le monde. Certains auraient préféré que les enfants portent des prénoms d’origine maghrébine et évoqué une « trahison« , comme l’a rappelé Audrey Crespo-Mara.

Mais pas de quoi froisser l’humoriste de 47 ans, qui a répondu à ceux qui se permettent de critiquer ses choix personnels :

Je comprends que l’opinion publique ait son avis, et qu’elle dise ce qu’elle veut, quand elle veut, au moment où elle doit le dire. Après, quand d’autres en font le commerce pour nous diviser ou pour nous monter les uns contre les autres, c’est ridicule. Je rentre pas là-dedans du tout.

Et d’expliquer qu’en ce qui concerne la famille qu’il a fondée avec Mélissa Theuriau, il n’avait de comptes à rendre à personne :

Ce que j’ai fait à travers ça, c’est juste aimer ma femme et créer une famille. Je suis né en France, je suis Français et c’est la résultante de tout ça, quoi.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sept à Huit (@septahuit_off)

« On fait le commerce de tout ce qui ne va pas »

Audrey Crespo-Mara l’a ensuite invité à développer le sujet. Notamment car la question du prénom en France avait fait polémique en 2018 lorsqu’Éric Zemmour expliquait à Hapsatou Sy sur le plateau Des Terriens du Dimanche que sa mère aurait mieux fait de l’appeler Corinne. Sans nommer le leader du parti Reconquête, Jamel Debbouze a dénoncé un « commerce » qui divise la population :

On fait le commerce de tout ce qui n’avance pas et nous opposer fait vendre. Les dernières présidentielles, on avait l’impression qu’un Français sur deux était raciste parce qu’ils ont voté Le Pen. Mais moi, je suis convaincu que la France n’est pas raciste. Je suis sûr que c’était un vote de misère, une plainte contre Macron. Et dire combien c’est anormal cette mauvaise répartition des richesses.

D’ailleurs, l’interprète de Numérobis dans Astérix : Mission Cléopâtre ne rate jamais une occasion de mettre en avant la France qu’il rencontre lors de ses tournées. Et qu’il considère comme « une vieille dame qu’il faut rassurer ».

Voilà un ambassadeur convaincant.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :