J.K. Rowling : En colère, l’auteure d’Harry Potter voit son adresse dévoilée sur la toile

J.K. Rowling : En colère, l’auteure d’Harry Potter voit son adresse dévoilée sur la toile
Après s’être mise une partie de la communauté LGBTQ+ à dos, J.K. Rowling vient de voir son adresse dévoilée au grand jour et reçoit depuis de terribles menaces.

J.K. Rowling est sans conteste l’une des auteures les plus populaires de sa génération grâce au succès de la saga Harry Potter. Mais cette dernière fait désormais parler d’elle pour sa prise de position concernant les personnes transgenres.

Les propos qui ont mis le feu aux poudres

En juin 2020, elle avait réagi à un article qui affirmait alors que les femmes étaient des « personnes qui ont des règles », balayant alors la réalité des personnes transgenres. Elle avait répondu sur Twitter :

Si le sexe n’est pas quelque chose de réel, alors l’attirance entre personnes du même sexe n’existe pas. Si le sexe n’est pas quelque chose de réel, la réalité qu’ont vécue les femmes est effacée de l’histoire. Je connais des personnes trans, je les aime, mais supprimer le concept de genre empêche beaucoup de personnes de parler de leur propre existence. Ce n’est pas de la haine, juste la vérité.

J.K. Rowling @DR

Prise pour cible par des activistes

Depuis sa prise de parole, elle s’est attiré les foudres d’une partie de la communauté LGBTQ+. Trois personnes n’ont d’ailleurs pas hésité à manifester devant le domicile de l’auteure à Édimbourg en Écosse. Elles ont par la suite publié les clichés dévoilant ainsi son adresse. Depuis, J.K. Rowling est menacée de mort.

Elle a alors tenu à prendre la parole ce lundi 22 novembre 2021 sur Twitter :

Vendredi dernier, l’adresse de ma famille a été publiée sur Twitter par trois activistes qui se sont pris en photo devant notre maison, en se positionnant précisément de sorte à ce que notre adresse soit visible. […] J’implore tous ceux qui ont retweeté l’image avec l’adresse encore visible de la supprimer, même s’ils l’ont fait pour condamner leurs actes.

Ces dernières années, j’ai observé avec dégoût des femmes […] être la cible de campagnes d’intimidation, allant du harcèlement sur les réseaux sociaux […] à la publication d’informations privées et aux menaces de violence directes, viol inclus. Aucune de ces femmes ne sont protégées comme je le suis. Leurs familles et elles sont dans un état de peur et de stress pour aucune autre raison que celle d’avoir refusé le concept socio-politique qui veut que l’identité sexuelle remplace le sexe. J’ai maintenant reçu tellement de menaces de mort que je pourrais tapisser ma maison avec, et je n’ai jamais cessé de m’exprimer. Peut-être que la meilleure manière de prouver que votre mouvement n’est pas une menace est d’arrêter de nous pourchasser, de nous harceler, et de nous menacer.

Quoi qu’il en soit, les fans d’Harry Potter vont prochainement être aux anges puisque HBO Max prévoit une émission spéciale pour les 20 ans de la saga. Malheureusement, J.K. Rowling ne sera pas au rendez-vous.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :