Hommage à Jean-Paul Belmondo : Tous les détails et temps forts de la cérémonie

Hommage à Jean-Paul Belmondo : Tous les détails et temps forts de la cérémonie
Le 9 septembre à partir de 16h30, se déroule la cérémonie en hommage à Jean-Paul Belmondo. Voici les choses à retenir de cet hommage national.

Le lundi 6 septembre 2021, Jean-Paul Belmondo est mort à l’âge de 88 ans. L’acteur qui a marqué des décennies du cinéma français, s’est éteint paisiblement.

Il y a quelques années, il avait déclaré ne pas craindre la mort. Mais ses proches et les fans du 7e art, eux, ont bien du mal à accepter cette mort. Pour rendre hommage au mieux à ce grand artiste, surnommé Le Magnifique, et aider le travail de deuil, un hommage national aux Invalides a lieu le 9 septembre aux Invalides à partir de 16h30.

Les personnalités présentes

C’est une liste impressionnante de célébrités qui seront présentes pour rendre un dernier hommage public au monstre sacré du cinéma. Patrick Bruel, Guillaume Canet, Marion Cotillard, Michel Hazanavicus, Bérénice Bejo, Gilles Lellouche, Jean Dujardin, Michel Drucker, François Hollande… D’autres personnalités, trop nombreuses pour être citées assisteront elles aussi à la cérémonie.

Michel Drucker, interrogé par BFMTV, a déclaré :

Il déconnait tout le temps, Jean-Paul, il avait l’œil qui frisait jusqu’au bout, il ne se prenait pas au sérieux. Il n’aurait pas voulu qu’on fasse la gueule aujourd’hui, surtout pas !

Guillaume Canet a, lui, déclaré à France 2 au sujet de l’acteur :

Jean-Paul était heureux de nous voir jouer, de nous voir évoluer.

Jean Dujardin a dit à la même chaîne :

Il n’y aura toujours qu’un seul seul Jean-Paul Belmondo mais chacun a son Jean-Paul Belmondo.

Le déroulé de la cérémonie en hommage à Jean-Paul Belmondo

Une Marseillaise uniquement jouée marque le début officiel de la cérémonie d’hommage. Une marche funèbre est aussi jouée.

Brigitte Macron, arborant des lunettes de soleil pour cacher son émotion, a pris place à côté de la famille de Jean-Paul Belmondo.

Le président de la République passe en revue les troupes avant de saluer la famille de l’acteur.

Le cercueil de l’acteur fait ensuite son arrivée dans la cour des Invalides porté par La Garde républicaine. Sur le visage des membres de la famille, l’émotion est palpable.

Le petit-fils de l’acteur, Victor Belmondo, monte à la tribune et prononce un discours :

On tenait à dire un mot pour notre grand-père parce qu’on sait à quel point il était touché de recevoir les honneurs de la France. De là où il est, je sais qu’il est pleinement heureux de l’amour que les Français lui témoignent, lui qui les aimait tant. Le soleil ne s’éteint pas, il irradie partout, tout le temps. Parce qu’il se couche quelque part, il se réveille ailleurs. Notre grand-père nous irradie, il nous irradie toujours. Il est un soleil éternel. Merci d’avoir tant partagé. Tu nous laisses remplis de ce bonheur immense, on t’aime, amuse-toi bien avec tes copains qui t’ont tant manqué.

« Belmondo, c’est un peu nous, en mieux »

À son tour, Emmanuel Macron prononce un éloge funèbre dont nous vous proposons des extraits : 

Jean-Paul Belmondo était de la famille. Frère, cousin, oncle, ami, séducteur, héros aux mille visages, carrière dans laquelle nous retrouvons tous un peu du nôtre. Six décennies de cavalcades à nos côtés, la gouaille qui réchauffait la soirée télévisée des Français. Jean-Paul Belmondo fut la figure qui cassa toutes les barrières. Il fut tour à tour génial improvisateur et fidèle servant des dialogues inimitables. Avec sa bande du Conservatoire, il ne cessa de se renouveler et ce faisant, de conquérir les générations successives. Il est cette présence avec laquelle on vieillissait de film en film. Toujours le même, toujours changeant. Jean-Paul Belmondo a vécu à nos côtés cette vie française. Immortel non seulement par ses films mais parce qu’il enseigna cet art de la scène à vous et qui êtes là pour reprendre son flambeau. Il épousa la France. Sans prétention, sans jamais chercher à porter une thèse, juste être là, incarner. Nous aimons Jean-Paul Belmondo parce qu’il nous ressemblait. Belmondo, c’est un peu nous, en mieux.

Le président de la République se place ensuite devant le cercueil de Jean-Paul Belmondo accompagné par l’orchestre militaire avant une minute de silence. Une autre Marseillaise est cette fois entonnée.

Le cercueil est ensuite relevé et emmené sous les applaudissements et la musique du film Le Professionnel composée par Ennio Morricone et dans lequel Jean-Paul Belmondo tient le rôle titre.

L’après-cérémonie

Près de 1000 places ont été ouvertes au public pour permettre ainsi au plus grand nombre de participer à la cérémonie. Des écrans géants ont aussi été mis en place pour ceux qui ne pourront malheureusement pas prendre place dans le cour des Invalides.

À l’issue de la cérémonie, le public pourra venir comme il le souhaite se recueillir devant le cercueil de Jean-Paul Belmondo exposé dans la cour des Invalides à partir de 19h30 et durant toute la nuit.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :