Gilles Verdez : Son commentaire sur « Autant en emporte le vent » révolte les internautes

Gilles Verdez : Son commentaire sur « Autant en emporte le vent » révolte les internautes
Gilles Verdez s'est récemment réjoui de la suppression du film "Autant en emporte le vent" du catalogue HBO Max. Sur les réseaux sociaux, les internautes s'en sont pris au journaliste convaincu que "tout ce qui empêche l'évolution des mentalités doit être banni".

Depuis la mort de George Floyd, les manifestations dénonçant les violences policières et le racisme enraciné, en France comme aux États-Unis , se multiplient. Face aux mouvements de contestation, la plateforme HBO Max a décidé de retirer Autant en emporte le vent de son catalogue.

Cette suppression du film réalisé en 1939 par Victor Fleming a été actée pour dénoncer les « préjugés racistes » de l’oeuvre. HBO Max prévoit néanmoins de réintégrer le long-métrage à son catalogue, agrémenté d’une contextualisation afin de le situer dans son époque.

L’annonce du retrait d’Autant en emporte le vent a provoqué un débat enflammé sur les réseaux sociaux. Tandis que certains dénoncent une forme de censure, Gilles Verdez a salué ce choix éditorial. Et ses arguments n’ont pas vraiment convaincu de nombreux internautes.

L’intervention de Gilles Verdez jugée « stupide »

Sur Twitter, le journaliste de 55 ans a écrit :

Formidable décision à la fois indispensable et symbolique de retirer Autant en emporte le vent des catalogues !!!! Tout ce qui empêche l’évolution des mentalités doit être banni. Ce n’est pas une réécriture de l’Histoire, c’est le début d’une nouvelle Histoire.

Le chroniqueur connu pour ses coups de sang dans Touche pas à mon poste a immédiatement récolté la colère des internautes pour ces propos. Cités par Voici, certains d’entre eux ont en effet rétorqué :

La dictature de la bien-pensance est en marche.

On n’efface ni l’histoire ni la culture.

Vous venez de définir le totalitarisme.

Assez lamentable. On ne peut nier son histoire, son passé qui ont fait ce que nous sommes aujourd’hui. Stupidité crasse. Et il s’en vante !

L’ancien chroniqueur de Télématin et spécialiste du cinéma, Henry-Jean Servat, n’a pas non plus épargné Gilles Verdez en déclarant, toujours sur Twitter :

J’ai une pensée attendrie/émue pour mon amie chérie, femme délicieuse, interprète magnifique, Olivia de Havilland [L’interprète de Melanie Hamilton, ndlr] qui, déjà endormie à bientôt 104 ans, ne saura jamais qu’un type comme Gilles Verdez s’est noyé en direct ce soir dans un vomi d’ignorante stupidité.

Des déclarations qui cristallisent l’actuel débat autour d’Autant en emporte le vent, qui ne faiblit pas sur la Toile.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :